Ambiance du jour

Ambiance du jour
Éphémère mais craquant... (clic pour découvrir)

accueil

lundi 28 novembre 2011

Rosier "Mme Isaac Péreire"


A la faveur de cet automne particulièrement doux, la dernière corolle du
rosier "Mme Isaac Péreire" vient de s'ouvrir.


Revenons à la fin du mois de mai, lorsque ce petit grimpant installé
le long d'un poteau offre ses nombreuses corolles de 9 cm
de large d'un beau rose carmin vif.
Jusqu'à présent, le feuillage de ce rosier "Bourbon" crée par "Garçon" en
1881, ne présente aucun signes de maladies.
Au départ de la végétation, je pulvérise de la bouillie bordelaise
non colorée pour l'esthétique.
Pour obtenir cette riche floraison, à la plantation, les rosiers "Bourbon"
sont installés dans un sol enrichi de fumier, de poudre
d'os et de potasse organique.



Je vous laisse découvrir la beauté de ses roses, et du feuillage.
En dehors de la générosité de sa floraison, de sa couleur étourdissante,
je n'oublie pas son parfum sensuel, certes un peu enivrant,
mais tellement captivant qu'il ne laisse
personne indifférent.
Au départ de la végétation, et en cours de saison, j'ajoute en plus de l'engrais
équilibré, une poignée de guano marin.
Cet engrais complet cent pour cent naturel est récolté sur le rivage
des côtes péruviennes.
Il provient de l'accumulation et du vieillissement naturel des excréments
d'oiseaux de la mer.
Son action stimulante sur la croissance des plantes est l'une des plus
rapide parmi les engrais naturels.


Au mois de juin, sur le même poteau, Mme Isaac Péreire est accompagné
d'un rosier grimpant à petites fleurs blanches d'une grande
beauté.










Je vous offre quelques fleurs de ce rosier grimpant.
Je vous en parlerai quand il aura pris un volume intéressant pour être
mis à l'honneur.




Bonne et douce journée




samedi 26 novembre 2011

Des tourterelles au jardin !


A la fin du mois d'août, j'ai eu la chance de pouvoir observer un couple
de tourterelles qui tous les jours avait la bonne idée
de me rendre visite.


Roucoulements, parades amoureuses, visiblement elles préparaient
un heureux évènement.


Dans quelle arbre allaient-elles faire leur nid ?



Le cèdre semble bien hospitalier !
Après avoir choisi la branche, le couple s'est mis au travail pour
réaliser un nid douillet et confortable.
La femelle ayant pondu, elle couve avec assiduité pendant que le
mâle ravitaille sa douce.
Trois semaines plus tard, une petite petite tête émerge du nid.


Bien nourri par ses parents, bébé tourterelle est devenu grand.
 Pas encore sûr pour quitter le nid, dans la journée, il se pose  sur la branche
et attend sagement le retour de sa maman partie
à la recherche de nourriture.




Ce matin, il s'enhardit, commence à battre des ailes.
Essais de quelques exercices d'envol, et des petits sauts
 sur les branches.


Pour découvrir la nature, il monte et s'aventure de plus en plus haut.


 Fatigué par ces exercices périlleux, il se rapproche du nid.
C'est bon pour la journée ! Repos !


Constatez que si mon ramage est aussi beau que mon plumage, je vais
devenir le phénix du jardin de Chêneland!



De l'autre côté sur son support, maman  surveille à distance mon envol
qui ne va pas tarder.


Papa et maman sont visiblement fiers de leur progéniture.


Jour du départ !
Les ailes de bébé tourterelle sont à présent affûtées, sous les yeux de
papa et maman , leur bébé devenu grand s'est envolé.


Le temps s'est écoulé.
Nous sommes en automne, ce matin, pour la dernière fois, le couple s'est
posé dans le jardin.



Belle journée



jeudi 24 novembre 2011

Premières préparations de Noël


Depuis ce matin, à partir de ruban de satin,  d'organdi, et de taffetas,
je commence à emballer les cadeaux de Noël.
Après ouverture de la malle magique, chaque jeune fille a choisi ses rubans
destinés à enjoliver ses paquets.



Satin rose et satin bordeaux, organdi vert, blanc pour
ce premier thème.


Couleurs presque identique, la seconde  a choisi le ruban d'organdi
dans un vert un peu plus soutenu.


Plusieurs tons de rose pour Marie Rose.



Pour les garçons, velours et fantaisies.



Une carte personnalisée du prénom et parfois de l'activité
accompagne chaque paquet.
A l'aide d'un logiciel adapté, les cartes se réalisent facilement.


Pour orner ses paquets, Marie Rose a choisi une fleur de pivoine en soie.
Pour illuster ses cartes de visite, elle a retenu la rose "Marie Rose"
de David Austin.



Choix différent pour une adolescente, à base de perles,  rubans  et plumes
dans les tons violine.
Ce ne sera pas le plus facile à faire !


En alternance avec des billets sur le jardin, je vous ferai découvrir
la création des cartes pour les menus du réveillon
et du jour de Noël.

Belle journée  à toutes et tous.


mardi 22 novembre 2011

Pelouse "revue et corrigée"


Disgracieuse et abîmée, la pelouse du jardin a été en partie refaite
à la fin du mois d'août.
Les mottes enlevées, nous avons ôté sur une profondeur de 15 cm une
partie de la terre du jardin jugée trop sableuse.


Nous avons profité de cette réfection pour agrémenter les conifères
d''un entourage de pierre.


Les dalles de pierre ont été tronçonnées à la demande pour former
un cercle approprié.


La pelouse a été revue et corrigée par un apport important de terre argileuse,
consistante, qui va retenir l''humidité plus efficacement
que la terre d'origine.
Le brassage des deux terres avec adjonction de matières organiques, à base d'or brun et de chaux apporte les éléments nutritionnels indispensables pour garantir une qualité de gazon pérenne.


Le semis effectué à la main a été  croisé pour obtenir un résultat homogène.
Aprés un griffage des graines au rateau afin de les enterrer légèrement,
le rouleau a permis de tasser la terre.




Le massif aux lignes rebondies a été étendu.
 On remarque les premières pousses du gazon 10 jours après le semis grâce à un arrosage journalier.



Ce massif se termine par le rosier Graham Thomas installé
depuis quelques années.
 Il reste en place et le décor sera composé en fonction et autour de lui.


Rosier Graham Thomas en juin.


Un mois et demi après le semis la pelouse présente un tapis de verdure mettant en valeur les massifs.
Il ne reste plus qu'à l'entretenir par un premier apport d'engrais organique
riche en azote (tourteau végétal, sang desséché) toujours préférable à un engrais chimique surtout pour une jeune pelouse.

Pour apporter de la couleur, le plumbago, plante méridionale, dans sa vasque de pierre a trouvé un nouvel emplacement, avant d'être hiverné.