Ambiance du jour

Ambiance du jour
Un rosier exceptionnel ! ...clic sur image pour le découvrir

accueil

mercredi 28 mars 2012

Le jardin en mars



Grâce à une météo clémente, entre le début et la fin du mois de mars, j'assiste à une
métamorphose rapide du jardin.
Il est dans une évolution permanente.
Après la froidure du mois précédent, la nature reprend petit à petit ses droits.
Les activités ne manquent pas, les premières floraisons commencent à colorer les arbres.
J'ai participé à la scarification de la pelouse en balayant le chaume extrait.
Monsieur reste toujours aux commandes du "bolide" extirpant les mousses et le feutre
qui s'accumulent pendant l'hiver.




A la fin de la scarification , j'ai répandu un engrais gazon organique .
Après ce travail, j'ai accompli ma tâche préférée consistant à dresser les bordures, retirer
les mauvaises herbes afin de retrouver des allées impeccables.




Au même moment, je pose un regard sur les bruyères en fleurs, remarque le feuillage
juvénile du brunnera , découvre un premier bouton du
magnolia "Betty".


D'un jour à l'autre, c'est l'apothéose d'un prunus .







Arabis et bruyère colorent l'avant des massifs.Les feuillages des heuchères retrouvent de l'éclat.
Sur un beau feuillage luisant, les fleurs de photinia affichent déjà une certaine fraîcheur.


Sous le soleil, une pivoine sort de sa léthargie.


Agapanthes et  arums d'Ethiopie sont sortis de la véranda.




A la mi-mars, j'ai taillé, réduis, éliminé, dégrossi, supprimé, modelé. ouf ! bref !
Beaucoup de rosiers et d'arbustes sont passés sous le sécateur
 pour subir le lifting du mois.


Au début du mois de mars, j'ai  effectué des semis de plantes
annuelles, je vous en parlerai très prochainement.


Certaines plantes ont été rempotées, elles séjournent à l'extérieur aux meilleures heures de la journée .


Grande séductrice, Allamanda, ma belle Brésilienne, recommence à fleurir.
Que dis-je !
Elle poursuit sa floraison dans la véranda. 
Très frileuse, cette belle ne supporte pas les températures en dessous de 5°.
Hier, elle a pris son premier bain de soleil !





dimanche 25 mars 2012

Coréopsis "Sonnenkind"




Plante incontournable pour fleurir les massifs, le coréopsis "Sonnenkind" est une de ces vivaces faciles que
j'utilise pour son excellente floraison estivale et ses qualités
ornementales.


Le temps est idéal pour s'activer au jardin et hier après midi, j'ai renouvelé quelques pieds usés
 à partir de plants offerts par "Dame Nature".





Imaginez !Nous sommes au mois de juin, cette plante sonne l'arrivée de l'été !
Pérenne et donc fidèle, elle est au rendez-vous !
De nature bon enfant, simple et candide, le coréopsis "Sonnenkind" expose pendant
deux mois une floraison abondante.
Sur des tiges robustes, hautes de 40cm, les corolles se pressent les unes contre les autres
et surfent au dessus du feuillage.
Amis jardiniers, si vous cherchez une vivace sans soucis, demandant très peu de soins, cette
astéracée répond à vos attentes.
Non seulement, "Sonnenkind" colore les massifs, mais le seul entretien se résume à éliminer
les fleurs fanées.        
                 

Comme certaines vivaces, le coréopsis est au mieux de sa forme les trois premières années.
Lorsque la production florale n'est plus aussi prestigieuse, parfois, au printemps je divise
la touffe et replante aussitôt les éclats situés à la périphérie.
Ou bien, comme ce jour, j'utilise les semis spontanés.



Vous pensez que je suis très "fleur bleue"! c'est exact, j'associe souvent le coréopsis avec
un géranium, ou des véroniques.
Il n'est pas très exigeant, et nous pouvons user et même abuser de son emploi pour réaliser
des mariages simples mais délicats.
Cependant, je veille à l'implanter dans des massifs bien ensoleillés.
Il se satisfait d'un sol ordinaire parfaitement drainé.


Les tendances évoluent et  l'on trouve sur le marché d'autres variétés de coréopsis,
mais je continue à faire confiance à "Sonnenkind" pour former avec 
la véronique un massif "tonique".


Avec ses grandes hampes florales bleues, le delphinium est un excellent partenaire 
du coréopsis. 
Il apporte la note verticale à la composition.
Avec le retour du printemps, ces deux plantes renaissent.
Pour cette saison, le sisyrinchium sera absent du trio !
Il n'a pas supporté les températures basses de cet hiver.
Un pied de Lychnis Coronaria le remplacera pour cet été.
Toujours et encore avec "Sonnenkind", hier, j'ai préparé de nouvelles compositions.
A découvrir prochainement.


                                                    Coréopsis "Sonnenkind", rosier "Vent d'été", népéta.

     




mercredi 21 mars 2012

Taille des hydrangéas


Hydrangéa paniculata "Phantom"



Dans une douceur exceptionnelle, la semaine dernière, j'ai effectué la taille
des hydrangéas et des arbustes à floraison estivale.
Vous connaissez ma passion pour les roses, mais peut-être un peu moins mon
engouement pour toutes les variétés d'hydrangéas.
Je commence toujours par tailler les hydrangéas" paniculata.".
Pour des raisons esthétiques, tout l'hiver les panicules sèches sont conservées sur les branches.
Elles constituent non seulement un décor, mais elles servent de garde- manger pour
nos amis à plumes.
Sur "Phantom" situé en bordure d'allée, je sectionne les tiges en comptant deux yeux
aux dessus d'une fourche.
Les branches trop fines dont la grosseur est inférieure à la taille d'un crayon à papier sont éliminées 
 ainsi que celles encombrant le centre de l'arbuste.


Hydrangéa paniculata "Pinky Winky".

Tous les "paniculata" du jardin ne sont pas taillés de façon identique.
Pinky Winky" est taillé assez sévèrement.



Sur le paniculata "Early Sensation, je n'ôte que les fleurs fanées.
"Limelight", placé en milieu de massif est légèrement rabattu.


Hydrangéa paniculata "Unique"



L'hydrangéa paniculata "Unique et une autre variété situé au centre du jardin affichent 
au bout de la troisième année un volume imposant.
Sur ces deux arbustes, j'ai appliqué la technique de la "Princesse "Sturdza".
L'année de la plantation, j'ai rabattu sévèrement ces arbustes
 Au cours du premier été, ils ont formé des branches solides et vigoureuses
 constituant l'ossature.
La deuxième année, j'ai supprimé les fleurs fanées, conservé les branches les plus hautes.
Troisième année, actuellement, les branches les plus basses sont supprimées pour installer
des plantes autour.


Mon but est de voir les fleurs perchées entre 1.70 et 2m de haut.
La saison dernière, cet objectif était presque atteint....



Hydrangéa arborescens "Annabelle"



L'hydrangéa arborescens "Annabelle est rabattu à 20 cm du sol.
Pour éviter en période de floraison, que l'arbuste s'écroule sous une pluie printanière, il est l'entouré
d'un grillage à mailles dissimulé rapidement par le feuillage.


Hydrangéa arborescens "Incrédibal".
===============
Un gros atout pour "Incrédibal", c'est la force de ses tiges  droites et raides supportant
 le poids des fleurs.
Je viens de le rabattre à 20 cm du sol.



Hydrangéa macrophylla "Twist 'n' Shout"


Dans les régions froides, je vous recommande ce macrophylla pour les avantages
que je cite dans le lien ci dessus.

Pour les macrophyllas à têtes plates ou rondes, sensibles aux gelées tardives, je conserve 
jusqu'à la mi-avril les inflorescences sèches sur les pieds protégeant les boutons
floraux pendant l'hiver.


Hydrangéa macrophylla "Bella"


Hydrangéa macrophylla "Adria"
                                                   

Hydrangéa macrophylla "Blaumeise"


"Blaumeise, un peu trop précoce, hélas, mais d'une beauté telle que je vous invite
à l'adopter.
Il  forme en ce moment ses nouvelles inflorescences.
Tous ces hydrangéas aux racines peu profondes apprécient en permanence d'avoir
le pied recouvert d'un mulch.
J'utilise la tonte de gazon nourrissant l'arbuste en se décomposant.
Je viens de répandre 40 grammes de sulfate d'alumine pour conserver
l'arbuste bien bleu.
Simultanément, j'ai distribué un engrais organo-minéral  dont la formule suit.
NPK 5-4-9
Cet engrais convient à toutes les plantes de terre de bruyère en place.
Tous les arbustes concernés reçoivent deux doses de cet engrais (60g) annuellement.



La formation des bourgeons de l'hydrangéa macrophylla"Ayesha" est aussi très précoce.
La floraison est parfois compromise lorsque les gelées taquinent  le jardin
au mois d'avril.




Hydrangéa serrata "Blue Bird"
==============

Hydrangéa serrata "Préziosa et hydrangéa serrata "Avelroz"...deux beaux arbustes
remarquables pour la beauté de la fleur et du feuillage.



 Hydrangéa serrata "Blue Deckle"
==============
Ah, cette grande famille de "serrata"!
Elle offre des  arbustes merveilleux  dotés de petites fleurs abondantes.
Je conserve les fleurs fanées jusqu'à la mi-avril.
 "Blue Deckel" que vous découvrez en rose affiche depuis l'été dernier un beau bleu
 de porcelaine.
Hélas! aucun souvenir !...
Lui aussi reçoit une dose de sulfate d'alumine.



Hydrangéa aspéra "Villosa.
                                              
Pour la taille des hydrangéas "aspéra" le vent s'en est chargé,  il a ignoré mon désir de 
 conserver  les inflorescences fanées jusqu'à la fin du mois d'avril.
Au rayon des nouveautés.
Le jardin vient d'accueillir trois nouveaux hydrangéas  paniculata, deux serrata et deux
macrophylla dont l'un se nomme "You and me Together".
Je déplore la perte d'un hydrangéa serrata "Shiro Fuji" pour une raison inexpliquée.
Je ne resterai pas sur un échec avec ce petit nain tout blanc, je retenterai son acclimatation
dans mon jardin.



A découvrir l'évolution de ces hydrangéas en cliquant sur le lien suivant.

Festival des hydrangéas

Pour découvrir le dernier hydrangéa paniculata installé au jardin cliquez
sur le lien qui suit:

Hydrangéa paniculata "Vanille Fraise"

Très belle journée...