Ambiance du jour

Ambiance du jour
Le pouvoir des fleurs (clic sur image)

accueil

lundi 30 avril 2012

Iris "Adrénaline"



Très précoce, sur un versant du jardin exposé plein sud, l'iris "Adrénaline" a
débuté sa floraison, cette année, la semaine de Pâques.
Retardé par la fraîcheur, ce petit iris de rocaille, haut d'une trentaine de centimètres
 livre depuis quelques jours ses hampes délicates.







Très prolifique, cette variété est magnifique lorsque plusieurs tiges s’ouvrent
simultanément.
Pétales et sépales évoluent avec éclat dans la même teinte, un beau violet nuancé
de bleu sur la barbe.
Cet iris est délicatement parfumé, un mélange subtil de vanille et de citron.


La floraison de cet iris est de courte durée, mais son feuillage dressé formant une belle
touffe, conserve un certain attrait jusqu'à la fin de l'automne.
Pour éviter d'épuiser la plante, les hampes défleuries sont supprimées.
A l'approche de l'hiver, les feuilles desséchées sont retirées.


L'an dernier, à la fin du mois de juillet, une souche devenue moins florifère a été divisée.
Après avoir éliminé le coeur de la plante nécrosée, j'ai conservé les rhizomes
situés en périphérie.


Les racines rafraîchies et le feuillage raccourci, les plants sont positionnés à 20 cm environ
les uns des autres.


Avant la plantation, le sol a été bêché et amendé par un apport de fumure organique
et quelques poignées de chaux.
Afin d'obtenir un bel effet dès la première année, j'ai groupé une dizaine de plants.


Pour compléter ce massif printanier, de chaque côté d'Adrénaline fleurit la corbeille d'or.
j'ajoute que cet iris a été crée en 1985 par "V.Anfosso".



Belle journée à vous



vendredi 27 avril 2012

Le jardin en avril



Dans la fraîcheur et sous la pluie, le jardin en avril s'est métamorphosé.
Assez lentement, les feuillages ont pris de l'ampleur, et ceux des rosiers arborent
parfois de belles teintes.
Des pluies régulières mais jamais très abondantes ont abreuvé la nature.
Au cous de ce mois, en plusieurs épisodes pluvieux, j'ai pu relever 80 litres au m2.
Par comparaison, année 2011, sèche et chaude, je n'avais recueilli que 6 litres.
Année 2010, 5 litres.
Un peu mieux en 2009, 48 litres.
Il faut remonter en 2008 pour apprécier 111 litres. Le mois suivant, en mai,
le jardin recevait 105 litres de plus. Le rêve !


Premier travail de ce mois, j'ai pulvérisé tous les rosiers avec de la bouillie
bordelaise non colorée.
Après la première application lessivée par la pluie, une seconde pulvérisation a été administrée.


Balayé ces derniers jours par un violent vent du sud, le cerisier en fleurs
a perdu quelques pompons.
 Grâce à la fraîcheur sa floraison dure et perdure depuis le début du mois. 


En janvier, j’avais réalisé un semis de delphiniums vivaces, hauts de 70 cm, une nouvelle variété
qui a pour avantage de fleurir l'année du semis si celui-ci est réalisé très tôt.
J'ai obtenu une trentaine de plants qui on été rempotés.
Dans l'ensemble, le résultat est satisfaisant.




Pour vous donner une idée des fleurs, elles ressembleront comme sur la photo à une variété  mise en place
dans l'année 2009.
Les pieds fatigués ne donnaient qu'une piètre floraison.















Après avoir peuplé le jardin bouquetier d'une dizaine de plants de ce delphinium, j'ai
installé quelques pieds dans de jeunes  massifs.
Pour encourager les plants à s"enraciner, et pour les protéger des limaces et des escargots, le soir  
venu , ils sont recouverts d'une cloche.




Durant tout le mois, j'ai organisé des décors autour des rosiers installés depuis trois ans.
Près d'un grand rosier arbuste, un hydrangéa paniculata "Lévana"a été introduit et à l'avant de ce dernier
trois plants de phlox paniculata "Amethyst" s'enracinent.
En bordure, près de l'alchemille, fleurira cet été un "Stokesia laevis Purple Parasols.
Un peu plus loin, entre l'hydrangéa et le rosier "Princesse de Nassau" , un plant d' épilobe rose
"Epilobium angustifolium Stahl rose" apportera de la couleur à partir du mois
de juillet.
Je vous ferai découvrir d’autres espèces au moment de la floraison.


En avril, le  bilan des dégâts occasionnés par cet hiver rigoureux a pu être établi.
L'euonymus japonicus "Albomarginatus" a été retiré de ce massif.
Trop grillé, son feuillage n'avait plus le charme de l'an dernier.
 Cet arbuste a été remplacé, non pas par un rosier mais par un hydrangéa paniculata 
"Dart 's Little Dot", choisi  pour sa petite taille.



Au niveau des pivoines, elles ont toutes été nourries avantageusement.
Ces belles sont gourmandes, mais elles sont aussi généreuses.
Pour l'une d'entre elles, précoce, j'ai installé un grillage de soutien qui disparaîtra sous la frondaison
au moment de la floraison.


Les dahlias ont été mis en végétation à la mi-mars. 
A présent, ils poursuivent leurs développement à l'extérieur, mais sous abri. 
Les potées obtenues seront mises en place autour du 15 mai , époque à laquelle je débuterai
la création des massifs d'annuelles.
Je crains toujours une dernière gelée, altérant leur feuillage tendre et juvénile.


Pour fertiliser les potées de dahlias, ou pour les abreuver, elles sont installées dans la brouette.
Un arrosoir d'eau enrichi d'un engrais soluble leur est distribué .


En avril, c'est aussi le plaisir de revoir l'euphorbe myrsinite dans toute sa splendeur.


A l'avant du jardin, certains feuillages d'arbustes tardent à éclore.
Les jeunes bourgeons apparaissent et se gonflent jour après jour.
Ce sont des variétés à floraison estivales.
Ces espèces ont reçu en guise de fertilisation annuelle, un engrais équilibré.



Encore quelques jours de patience pour admirer les lilas en fleurs.

Très belle journée  à tous





mercredi 25 avril 2012

Cinq fleurs et une feuille



Pour concevoir le bouquet de ce dimanche passé, j'ai utilisé cinq fleurs du moment
et une feuille d'heuchère.
A l'intérieur de la composition, trois branches du prunus "Amanogawa", quelques bouquets
d'Ibéris, plusieurs tiges de Népéta et quelques brins de bruyère .
Sur la table, j'avais déposé plusieurs bouquets du cerisier à fleurs mêlés à de la bruyère.
La nappe était de couleur rose surmontée d'un voilage en organdi dans un ton 
de bleu violet.



Dans le bouquet l'ibéris garde une prestance intacte pendant plusieurs jours.
Une semaine auparavant, j'avais mis quelques tiges de népéta dans un verre d'eau
pour les avoir bien en fleurs au moment de la création de
ce bouquet.



Depuis plus de deux semaines, la bruyère est à maturité, je n'ai qu'un seul pied , certes,
mais suffisamment imposant pour me permettre de l'inclure dans mes
compositions du moment.









Très belle journée à tous


lundi 23 avril 2012

Feuillages printaniers


Hypéricum "Golden Beacon"
                                           




                                                                                    













   


Spirée japonaise "Magic carpet"
                                      
Les fleurs du moment ne sont pas les seules à parader, les jeunes feuillages printaniers
exhibent leurs couleurs fraîches et toniques.
Ils ont revêtu leur costume d'apparat !
Pour célébrer l'arrivée du printemps, l'Hypéricum "Golden Beacon" arbore un
beau coloris vert chartreux.
Le fusain  a troqué sa veille pèlerine rouillée pour un manteau
doré tout neuf.
Le feuillage doré des spirées japonaises pétille de vitalité.

Les passionnés de "Cornus" connaissent et apprécient à l'automne l’embrasement
de leurs frondaisons.
Mais comment rester indifférent devant  ses tonalités juvéniles !
Des couleurs semblables que l'on retrouve chez l'Epimédium "Grandiflorum".

                                     
Heuchère "Citronelle en avril

Beaucoup d'heuchères aux couleurs changeantes tout au long de l'année
offrent en ce moment des subtilités de nuances encore
 plus remarquables.
Je ne vous cache pas que ce sont ces couleurs que j'aime le plus sur l'heuchère
"Citronnelle"

           
Tout aussi séduisante, l'heuchère "Caramel offre des teintes chaudes.                                          


La robe changeante de la spirée "Goldflamme" forme un écrin idéal mettant en valeur
ses fleurs au début de l'été.



Au printemps, même les feuillages verts ne sont pas monotones, surtout lorsque  la pluie
les recouvrant de fines gouttelettes, apporte un charme particulier


Touchée par la magie du printemps, l'heuchère "Encore affiche un pourpre lumineux.


Amateurs d'heuchères, avez vous remarqué, quand le printemps frivole s’emballe, le feuillage
de l'heuchère "Beaujolais" ressemble à une framboise.


Heuchère "Pinot Gris" en avril




Spirée bumalda "Crispa""

Trois variétés de plantes aux graphismes, hauteurs et aspects très différents, déploient des tons verts et 
purpurins.
La ligulaire dévoile une feuilles large, verte sur le dessus, rouge violacé en dessous sur une
 tige rouge lie de vin.
Chez le penstémon, le pourpre s'est amplifié sur son feuillage étroit, ovalisé et brillant,
 cependant, nuancé de vert.
Feuillages crispés, pour cette spirée bumalda "Crispa" affichant un beau feuillage  qui réunit
le bronze et le cuivre.


En toutes saisons, le monde végétal se compose essentiellement de feuillages.

Très belle journée à vous