Ambiance du jour

Ambiance du jour
Dans quelques jours, il sera tout en fleurs..clic pour le découvrir...

accueil

mardi 31 juillet 2012

Rosier "Hyde Hall"


Ce n'est pas la remontée du rosier "Hyde Hall" que je vous propose mais sa floraison
principale du mois de juin.
Dans quelques jours cet arbuste très florifère offrira à nouveau un festival de corolles.





Installé à l'arrière des massifs, au fil des années, "Hyde Hall" est devenu un grand arbuste,
solide, d'une vigueur exceptionnelle et d'un charme fou.
A présent, il s'élève à plus d'un mètre soixante dix et s'étale sur un mètre cinquante.




De la fin du printemps jusqu'à  l'automne, ce rosier offre une profusion de fleurs en 
forme de rosettes.
 Ses corolles charment par la grâce de nombreux pétales bien juponnés.



Les belles roses de cet arbuste accompagnent un feuillage solide, compact, touffu.
Il présente une excellente résistance aux maladies des rosiers.
Hélas, pas de parfum capiteux ni captivant, à la rigueur, une senteur légère
mais néanmoins délicieuse.


En mars, sur ce rosier, je pratique une taille longue, entre cinq et sept yeux.
Je tiens à lui conserver une stature élevée et imposante.
En même temps, de généreux amendements organiques à base de fumier et parfois
d'algues sont distribués.
En avril et fin juin un engrais rosier est enfoui dans le sol.
L'automne venu, je répands un apport de fumier plus ou moins important en fonction
de l'allure générale de l'arbuste.
Dans la terre pauvre de mon jardin, je dois veiller à entretenir un taux d'humus satisfaisant
et nécessaire à la bonne santé des rosiers.
Je n'oublie pas de vous préciser que ce rosier est une obtention de
 "David Austin".

Très belle journée et bonnes vacances
 à tous.


dimanche 29 juillet 2012

Hydrangéa serrata "Avelroz"



Au printemps 2009, lors d'un déplacement dans ma Dordogne natale, j'ai acquis chez un 
pépiniériste de la région, un hydrangéa serrata "Avelroz".
Depuis, à chaque saison, je ne sais ce qui est le plus admirable dans cet arbuste !




Son abondante floraison, sa couleur ou ses tonalités variées durant toute la saison.
Cet hydrangéa est vraiment remarquable.
Et je n'oublie pas sa magnifique parure d'automne dotée de riches teintes.



C'est à la mi-juin, qu'apparaissent les premières inflorescences "d'Avelroz"
Les fleurs fertiles situées au centre débutent en blanc rosé tandis que les pétales
arrondis de la périphérie se parent d'un beau rose vif.
En vieillissant les fleurs affichent un rouge cramoisi.


Quand j'ai installé l'hydrangéa serrata "Avelroz" dans cet espace, il mesurait
à peine une quarantaine de centimètres.
A présent, la plante dépasse allègrement plus d'un mètre vingt.
Elle profite du soleil jusqu'à la mi-journée.
Le sol, composé de terre du jardin, de terreau forestier et de tourbe brune donne
la fraîcheur nécessaire à son confort.
Je n'ai pas utilisé de terre de bruyère afin que ce serrata évolue dans un sol neutre pour  
obtenir les inflorescences en rose.
Les fleurs sont conservées tout l'hiver sur le pied.
Elles sont ôtées dans le courant du mois d'avril.




samedi 28 juillet 2012

Rosier " Francis E Lester"


Lors de ma promenade matinale, j'ai découvert quelques  fleurettes sur le rosier
"Francis E Lester".
Rien à voir avec le déluge de fleurs de la mi-juin, mais l'absence de chaleur intense du mois 
dernier a permis aux roses de se maintenir fraîches .
Certaines d'entre elles s'accrochent encore et me permettent  d'apprécier  une senteur
délicate.





Cette liane non remontante, hybride de multiflora est vigoureuse mais raisonnable.
Les tiges s'allongent jusqu'à  trois mètres de haut.
L'éclosion des corolles de "Francis" se fait dans la douceur, la grâce, la délicatesse.
Pour nous charmer, les fleurs portées en bouquets ressemblent à des petites
églantines de 4 cm blanches agrémentées de quelques nuances rosées en bordure.
Elles laissent apparaître de belles étamines.


Cette liane n'est pas difficile sur la nature du sol et s’accommode de toutes
les expositions.
En automne, elle s'enjolive de petits bouquets de fruits que j'utilise dans mes
compositions florales.
Dans quelques jours, je vais entreprendre la taille des rosiers lianes du jardin.
Celle ci n'a que 4 ans mais certaines branches âgées de 2 ans, brunies, vont être supprimées
en les coupant à la base du rosier.
Elles seront remplacées par de jeunes pousses déjà bien présentes qui se sont
 développées avec vigueur.
Elles seront attachées soigneusement sur la structure et seront l'an prochain encore plus
florifère.

Belle journée à tous et à chacun.


jeudi 26 juillet 2012

Rosier "Sylvie Vartan"


Un jour ou l'autre, vous avez sans doute fredonné une des chansons de "Sylvie Vartan", mais
connaissez vous vous le polyantha qui porte le nom de
"Rosier Sylvie Vartan".
Après sept années de présence au jardin ce buisson crée par "André Eve" conserve
mes faveurs.




Chaque année, je retrouve avec plaisir ce rosier d'un mètre de haut qui fleurit dans un
déluge de charme et de raffinement jusqu'à l’entrée de l'hiver.
De plus, sa silhouette s'intègre facilement dans les massifs. 
Il a tout pour séduire !
Sur sa ramure vert foncé sont posées des roses de 8 cm bien dessinées.
Des corolles réunies en bouquets dans un roses vif très élégant.
Il décevra peut-être les nez les plus exigeants.
La rose "Sylvie Vartan" répand une fragrance légère et délicate.


Hélas, après un mois de juin pluvieux, il est touché par la maladie des 
 taches noires.
Le Marsonia, un champignon microscopique que je redoute.
Il peut compromettre la remontée de la floraison d'automne.
Cette année, les conditions climatiques favorisent l'évolution de cette maladie.


Au départ de la végétation, j'avais pulvérisé tous les rosiers  avec de la bouillie
bordelaise puis au début du mois de juin face à ce symptôme grandissant
j'ai utilisé un fongicide spécial
 "Maladies des rosiers".
A présent, sur certains rosiers, j'ai enlevé des feuilles couvertes de taches noires, 
 tombées au sol.
Dans quelques jours, elles seront brûlées.



Belle journée à tous...
******
******


mardi 17 juillet 2012

Deux ans après


En 2010, vous avez apprécié le majestueux rosier "Sourire d'Orchidée".




Les fleurs sont toujours aussi délicieuses , et,si vous souhaitez en savoir un peu plus sur sa
personnalité vous pouvez lire, relire ou découvrir ce rosier
dans le lien.



Rosier Sourire d'Orchidée et Félicia

Deux ans après le changement, c'est la hauteur de l'arbuste et son envergure.
En ce moment, il fait plus de 3M de haut et pour ôter les fleurs flétries, j'ai rencontré 
quelques difficultés

A côté le rosier Félicia, une autre beauté très florifère adorable et délicieuse parait toute
petite.
Imaginez, cet hybride de moschata mesure tout de même un mètre cinquante.
Quand en 1928,"Pemberton" créa cet arbuste, il a offert aux passionnés de roses
dont je fais partie un sacré cadeau.


A bientôt

samedi 14 juillet 2012

Bouquet de roses parfumées


Je ne parviendrai pas à vous transmettre le parfum exquis des roses parfumées
insérées dans ce bouquet et c'est fort dommage !
Cette composition embaumait la maison.

 

Dans ce bouquet , quelques roses d'une dame bien connue dévoilent un parfum
capiteux qui se mêlent aux senteurs plus délicates mais tout aussi
savoureuses des  boutons de roses  turbinées dans un rose
nacré.
Quelques fleurons d'un hybride de Moschata offrent un parfum plus discret mais présent.

 


 
Pour compléter cette joyeuse farandole, j'ai invité dans la composition, quelques tiges
d'un Phlox Carolina, plusieurs tiges d'une Spirée et des petits bouquets
d'un Céanothe à fleurs roses.

Belle journée et bonnes vacances.