Ambiance du jour

Ambiance du jour
Cette année là ! ... (clic sur image)

accueil

mercredi 30 juillet 2014

Les roses au jardin !...


Aujourd'hui, je ne vais pas vous montrer des roses, la fleur star du jardin car ces belles 
se préparent à revenir sur le devant de la scène, joliment pomponnées et 
agréablement vêtues de jupons simples, doubles
 ou froufroutants.
La couleur dominante du jardin c'est aussi le rose, avec des nuances plus ou moins vives.
Les fleurs du moment se déclinent en rose vif, pâle, pèche, saumon, et toute la palette
des intermédiaires qui symbolisent la grâce, la féminité et l’élégance.

******
En rose tendre, je vous propose un hydrangéa macrophylla "Ayesha", une belle variété
qui captive mon regard chaque année.
Ses inflorescences reflétant la féminité ressortent merveilleusement bien sur
un feuillage vert foncé.


"You and me Together", quel joli nom évocateur pour un hydrangéa macrophylla qui ne 
manque pas de charme et de romantisme.
Cet arbuste incarne la douceur, la tendresse, la distinction.
Chaque année, sa prestance remarquable m'incite à le choyer davantage.
En mars, au moment de la fertilisation en potasse et phosphore, je ne l’oublie pas.


"Métaphor", c'est le nom de cette hémérocalle rose bleuté, une beauté tendre,
 généreuse et indestructible.
Une intrépide qui commence à ouvrir ses larges corolles à la fin juin, donnant fin juillet
encore et toujours une profusion de fleurs.


Reine de l'été, l'échinacéa, une belle vivace complaisante, stimulée par les pluies
du moment prodigue une floraison remarquable.


Amies jardinières et jardiniers, vous avez droit chaque année à une de mes fleurs
"passion", le tabac parfumé.
Au delà de sa couleur sublime, un rose vif nuancé de rose pale, cette  plante livre
de subtiles senteurs délicates.


Fidèle au rendez vous comme une amie qui vous rend visite en juillet : la salicaire...
Sa haute stature remarquable est une aubaine pour nos amies les abeilles et son
 coloris, rose vif, une providence pour la jardinière qui affectionne
tout particulièrement cette plante solide, alléchante 
et inébranlable.


"Périgord Pourpre", cette variété de lagerstroemia était destinée à fleurir mon jardin.
Originaire de cette belle région Française, j'ai accueilli ce bel arbuste sans hésitation
lui réservant l'endroit le plus chaud du jardin.
Chaque été, sa floraison flatteuse, gracieuse est le point d'orgue de ce massif.


Toutes timides et noyées au milieu des corolles d'un surfinia vagabond, les fleurettes du
rosier "Renoncule" ont de la peine à se hisser.
Et pourtant, ce polyantha incarne dans son rose doux le romantisme.
Ses petites fleurs dévoilent leur charme une bonne partie de l'été.


C'est au petit matin quand le soleil tente de se faire un passage à travers les nuages
de ces jours derniers que ce dahlia au charme désuet livre
 sa première corolle dans un joli rose tendre.


Un message sans une rose, ce n'est pas possible !
Cette vedette se remarque tout l'été.
Vous avez reconnu le beau rosier anglais "Brother Cadfael !
L'arbuste solide, agréablement parfumé, histoire d'intensifier le plaisir, livre ses
fleurs d'une grande beauté


Cette beauté gracieuse, vêtue de plusieurs jupons rose tendre est toute mini
mais "mimi".
Haute de 40 cm, remarquable par sa distinction cette plante est un pétunia.
Vivace sous des cieux plus cléments que ceux de ma région au climat continental,
j’accueille chaque été cette variété que je traite en saisonnière.


Encore un plant de tabac qui unit pour le meilleur son délicieux coloris rose délicat
au bleu vif d'un ageratum.


Ce zinnia rose vif est petit par la taille mais grand et généreux par son aptitude à former
un beau coussin de corolles simples mais touchantes..


Charme éternel pour les fleurettes du rosier "Vent d'été.
Nonchalamment, ses tiges souples se balancent sous l'effet d'un vent léger.


"Invincibelle" est un adorable hydrangéa arborescens au charme surrané.
Il affiche ses inflorescences perchées sur des tiges souples qui tanguent et se couchent
sous les pluies du moment.
L'an prochain, comme sa cousine "Annabelle", l'arbuste sera cerclé avant la formation
de ses grosses boules roses.

Belle journée ensoleillée 
si possible...
~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~

dimanche 27 juillet 2014

Festival de fleurs d'été


Avant de vous proposer le défilé des fleurs de cet été, je tiens à remercier toutes les 
jardinautes et visiteurs fidèles qui ont laissé un commentaire sur les messages 
planifiés avant mon départ en vacances.
C'est avec un grand plaisir que j'ai lu tous vos gentils mots.
Dés que possible, je réponds à toutes vos questions.
Je remets mon jardin en ordre et je cours sur vos blogs pour vous saluer chères amies.
J'ai quitté mon jardin fin juin sans regret, pour une fois, il était sec, très sec...
Je le retrouve avec un plaisir immense, pendant mon absence, Dame nature s'est
défoulée, abreuvant le jardin régulièrement.
Les annuelles chétives sont devenues fringantes et opulentes.


Plusieurs vivaces à floraison estivale sont au faîte de leur beauté.
Parmi les plus performantes, l'échinacéa resplendissante dans son superbe coloris...
Ce plant est le fruit d'une graine déposée au hasard par le vent ou les oiseaux.


 Le veronicastrum "Album" est parfait pour fleurir nos jardins au coeur de l'été.
Il a profité des belles pluies pour offrir à présent tout son
potentiel.
Sa prestance est remarquable !...
Je l'affectionne tout particulièrement..


Anomalie du mois, le cornus que vous avez découvert en mai refleurit à
 côté du véronicastrum.
 Le mariage est plaisant....


L'agastache a pris son rythme de croisière.
Ses épis, à maturité, font le bonheur des insectes et régalent les yeux
de la jardinière.


A l'avant d'un bel hydrangéa macrophylla, un népéta se déchaîne, un géranium essaye
de se faire une place pour hisser ses fleurettes.


Dans cette farandole de fleurs estivales, le knautia Macedonica s'en donne
à coeur joie pour colorer le massif dans sa couleur purpurine. 


Dans les massifs situés à l'entrée de jardin, les surfinias deviennent imposants.
Au cours du mois d’août, le vitex encore timide, l'hibiscus "Oiseau bleu" et un 
solanum formeront un camaïeu de bleus.


Dans les massifs, les phlox paniculata s'imposent de jour en jour.


Souvenez-vous!... 
A l'automne dernier, j'ai réalisé des boutures de plectranthus.
Celui-ci s'est franchement installé, il se répand agréablement sur ses voisins.


En mars,  j'ai préparé des semis de fleurs annuelles jaunes et blanches pour habiller
un des massifs.
J'attends que les plantes prennent plus de rondeurs et que les rosiers refleurissent
pour vous offrir l'ensemble de cet espace que vous connaissez 
en bleu et blanc.




Parmi les annuelles vedettes de cette saison : le zinnia.
A découvrir prochainement en blanc, rose, jaune, orangé....


Au delà de la clôture de mon jardin, j'admire ce joli champ...
Un spectacle qui va très vite se terminer. 
Dommage !
J'espère que la récolte sera gratifiante pour le propriétaire.


Parfois, j'aime concocter des mariages audacieux...
Du pourpre et du bleu, deux nuances impossibles !...
Je ne ferai pas tout un jardin avec ces nuances mais le temps d'un été, je ne déteste
pas l'effet produit.


Belle journée à tous et 
à très vite.
******
***

vendredi 25 juillet 2014

Un rosier couvre-sol généreux...


Solide, robuste et plantureux le rosier couvre-sol "Pink Spray" se couvre tardivement
d'une myriade de fleurettes qui recouvrent son feuillage.


Depuis deux ans, le rosier "Pink Spray donne un arbuste à la hauteur de mes attentes..
Ses tiges recouvrent à présent le muret et le dissimule, pas tout à fait.
Les couleurs de ses fleurettes, blanches et roses, s’accordent avec le rose du rosier "Emera".





Défleuri le rosier offre de ravissantes petites feuilles toutes menues,
donnant un ensemble compact.
Après ce fleurissement spectaculaire, en septembre, il redonne une floraison
sporadique qui conserve, cependant, un intérêt jusqu'à l'entrée de l'hiver


Belle journée ensoleillée...
******
***

dimanche 20 juillet 2014

Rosier "Château du Rivau"


Situé à 450m d'altitude, mon jardin ne dévoile pas la floraison du rosier "Château du Rivau"
avant les premiers jours de l'été.
Chez mes amies, dans la plaine, le fleurissement de cette liane obtenue en 2003,
par André Eve s'épanouit plus précocement.



~~~~~~~Plantation ~~~~~~~

Cette liane ravissante et intrépide, en fleurs sur 6m de long, a été installée en 2012 sur 
une arche, au dessus d'une allée gazonnée.
Elle est associée à un rosier grimpant à grosses fleurs qui prend tout son temps
pour ancrer ses racines.
De l'autre côté de la structure, une autre liane à petites fleurs roses est couplée
à un grimpant donnant des fleurs de taille moyenne dans un 
coloris rose saumoné.






Raffinées, délicates, coquettes, les petites fleurettes de 3 cm de diamètre paradent sur de
longues tiges exubérantes attachées par un lien plastique, souple, solide, ne 
s'altérant ni au froid, ni au  soleil.


Les fleurs d'un blanc immaculé sont réunies en gros bouquets, combinées à un feuillage
vert foncé, ignorant les maladies.



A l'arrière de cette liane, hybride de multiflora, vous apercevez un de mes rosiers
favoris : "Trier".
Ce gros arbuste que j'évoque souvent est resplendissant quand il est au summum de 
son épanouissement.


"Château du Rivau", n'est pas le seul rosier à fleurir tardivement.
Au bas de l'allée, un grimpant,"White Flight", à floraison unique célèbre l'arrivée de l'été
avec seulement quelques bouquets éclos.

~~~~~~Taille Fertilisation ~~~~~~

Courant mars, au dessus de la barre transversale, les rameaux sont coupés au dessus du
deuxième bourgeon afin de donner une floraison compacte.
Quelques tiges, vagabondes et volubiles sont coupées à leur point de naissance.
 Cependant, actuellement, je privilégie toutes les jeunes pousses qui naissent à la base
du rosier afin de rajeunir l'an prochain les tiges les plus
anciennes.
A la fin de cette unique fleurissement, les bouquets fanés sont conservés. Ils vont donner
une fructification abondante, joliment colorée, donnant au jardin, un attrait 
appréciable en automne.
Au-delà de régaler les oiseaux, quelques bouquets de cynorhodons glissés dans
une composition florale pour la fin de l'année font leur effet.
La fertilisation de cette liane est normale, classique, et en cas d'oubli sa floraison
n'est pas déméritante.


Pour la petite histoire...
En 2005, le rosier "Chateau du Rivau" a été reconnu et élu :
"Fleur de l'année 2005"
Une récompense judicieusement attribuée, cette liane est une petite merveille
discrètement parfumée, mais abondamment fleurie.

Amicalement vôtre....
******
***