Ambiance du jour

Ambiance du jour
Pour embellir l'été ! ... clic sur image

accueil

mercredi 13 février 2019

Une star nommée "Merostar"


Au début de l'été, pour fleurir la maison, mon jardin regorge de ressources variées,
 de forme diverses et de différentes hauteurs.
Dans ce bouquet, j'ai retenu un lys oriental, un phox paniculata arborant
 une teinte vive : un rose délicieux très "fifille".




Parmi les feuillages de couleurs variées, les hostas offrent de jolies teintes, aptes
à rehausser les bouquets.
Je les utilise sans modération et les trois feuilles disposées à la base de cette 
composition appartiennent à l'hosta "June".
Cette variété possède toutes les qualités pour vous séduire.
Alors !....si vous la croisez, n'hésitez pas  !...adoptez là ! ...
Vous ne le regretterez pas ! ...


La salicaire est une fleur pétillante, délurée, s'exhibant en toute décontraction, au début de l'été.
Dans les massifs, sa haute stature se remarque et sa multiplication par
bouturage, début septembre est un jeu d'enfant.
Dans les bouquets, sa tenue est impeccable.



La star de ce bouquet est un lys portant admirablement bien son nom mais
le titre du message a pour but : "jouer avec les mots"...
Quoique, cette variété est une valeur sûre ! ...
Le lys "Mérostar" est un lys oriental cultivé uniquement pour mes compositions 
florales.
Les tiges portent de nombreuses fleurs, rose vif, d'une largeur impressionnante.
Et, je vous laisse imaginer son parfum !...
Il est certes, capiteux, envoûtant, mais délicieux et très
agréable ! ...


Autres stars du début de l'été : les hydrangeas macrophylla aux têtes bien pleines,
et bien faites.
Cette variété séduisante colore le jardin mais grâce à sa grande générosité, souvent
je prélève ses inflorescences pour pimenter mes
compositions florales.




A bientôt....


O Lys, combien j'aime ta fleur !
Simple et modeste avec noblesse,
Elle convient à la jeunesse,
Elle couronne la pudeur.
Quand le zéphyr vient avec l'ombre
Ranimer l'arbrisseau mourant,
Je vois ton calice odorant
Se fermer devant la nuit sombre.

Florian.

 Je vous souhaite une très bonne journée 
sereine....
~~~~~~
~~

dimanche 10 février 2019

La passion des roses


Rosier "Ferdinand Pichard"

 Les roses sont les stars du jardin vedettes des massifs mais ce n'est pas tout !..
Dans un espace dédié à la fleur coupée, des variétés sont destinées à fleurir la maison.
Cueillies au petit matin, petites ou grandes, joufflues ou maigrelettes, elles s’intègrent avec aisance 
dans les bouquets, leur donnant suivant la couleur un certain charme.
Nous verrons donc aujourd’hui  la rose dans des compositions florales
réalisées ces dernières années.
Au jardin "Ferdinand Pichard" forme un grand arbuste d'un mètre cinquante de haut,
offrant en juin et fin août des roses distinguées, de 8 cm de diamètre environ,
dotées d'un coloris rose clair strié de rose carmin.
 En vase, les fleurs de "Ferdinand" sont de bonne tenue.
Au petit matin, dans la maison, les roses livrent un parfum intense, étourdissant mais
bien agréable. 


Rosier "Caprice"...

Au jardin le rosier "Caprice est un costaud, un solide, recommandable pour la qualité
et la quantité de ses fleurs qu'il nous livre toute la belle saison.
Elles sont fièrement campées sur des tiges fortes, solitaire ou groupées par trois
et parfois par cinq.
Son feuillage toujours remarquable par son bel aspect sanitaire attire les jardiniers
 exigeants.
Et son parfum, me direz vous ?...
Il est puissant, flatteur, agréable et suave...






Dans cette composition d'automne, les roses de "Caprice" flirtent avec l'aster "Monte Cassino",
une variété tardive, pimpante et gratifiante.
 Trois inflorescences de l'hydrangéa paniculata "Vanille Fraise" parées d'un rose suranné
donnent à l'ensemble un côté glamour.


Au jardin, toutes les couleurs des roses sont représentées.
Je les aime en rose clair, rose foncé, en mauve mais aussi en jaune vif ou ambré, en orange 
fruité ou amère, et en blanc.
Ces corolles en blanc immaculé appartiennent au rosier "Snow Ballet.
Ce couvre sol  est généreux, un peu agressif avec ses tiges pourvues d'épines mais si séduisant
en juin quand sa ramure se couvre de rosettes.



Les fleurs du solanum atténuent la monotonie du blanc des roses.
Du blanc que l'on retrouve dans les fleurs du sédum spectabile "Stardust"


Rosier "Pierre de Ronsard"...
Ne sont t-elles pas charmantes, les roses de Pierre ?...
Personnellement, je les trouve affriolantes, sublimes et romantiques.


La rose accompagnée d'un céanothe et d'une spirée se nomme
"Mme Isaac Péreire".
Cette variété très parfumée diffuse un parfum puissant mais non entêtant.
La corolle épanouie dévoile des pétales rose fuchsia et des 
étamines dorées.





Pour rehausser l'ensemble, les fleurs des spirées apportent la grâce de leur beauté
 naturelle.
En juin, elles accompagnent les roses et les pivoines.
Les spirées étant remontantes, les fleurons peuvent être mêlés aux fleurs de fin d'été.
Dahlias, roses remontantes, inflorescences d'hydrangéa et toutes les pépites
 colorées que j'oublie....


Rosier "Emera"
De nature bon enfant, "Emera" se pare d'une floraison  éblouissante.
Ses fleurs regroupées en bouquets n'ont pas la faculté d’enivrer un nez à la recherche
d'un parfum puissant mais son énergie et son potentiel à fleurir séduisent
un jardinier pressé et exigeant.


Dans cet ensemble du début de l'automne, les fleurs d'Emera courtisent les fleurons
de l'eupatoire "Chocolat"


Dans un blanc pur malheureusement taché par les pluies d'un printemps trop arrosé, 
 les fleurs du rosier "Iceberg" sont le point de mire de la composition.
Elles libèrent dans la maison un parfum léger, exquis.
Elles s'accompagnent de quelques tiges d’alchémille.


Les fleurettes du rosier "Ballerina" ne sont pas des beautés éphémères.
En vase elles prouvent qu'elles sont capables d'apporter du charme et le chic
qu'elles déploient lorsqu'elles fleurissent sur l'arbuste.
Ses tiges solides et courtes permettent de les insérer dans des petits bouquets
mélangées à des fleurs dans un camaïeu de roses.


 "La plus belle pour aller danser"... 

Ce titre de chanson peut évoquer des souvenirs pour certains.
Cette rose porte le nom de la chanteuse qui interprète ce succès des années 60.
Un rosier crée par un artiste du monde de la rose.
En 1969, André Eve obtint le rosier "Sylvie Vartan, un polyantha solide haut de 80 cm
chargé de fleurs de 8 cm de diamètre rose vif, hélas peu parfumées.

Amitiés fleuries...

*******
****

mercredi 6 février 2019

Admiration ou déclaration d'amour ! ...


"Moi, je suis la tulipe, une fleur de hollande ;
Et telle est ma beauté que l'avare Flamand
Paye un de mes oignons plus cher qu'un diamant,
Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.
Mon air est féodal, et, comme une Yolande
Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
Je porte des blasons peints sur mon vêtement ;
Gueules fascé d'argent, or avec pourpre en bande ;
Le jardinier divin a filé de ses doigts
Les rayons du soleil et la pourpre des rois
Pour me faire une robe à trame douce et fine.
Nulle fleur du jardin n'égale ma splendeur,
Mais la nature, hélas ! n'a pas versé d'odeur
Dans mon calice fait comme un vase de Chine."

La Tulipe. Théophile Gautier




La tulipe, une petite merveille cultivée dans nos jardins en plein soleil qui nous vient
de Turquie. 
On lui attribue maintes légendes toutes plus croustillantes les unes
 que les autres.
Parfois, on l'imagine sous la forme d'une princesse persane, nommée Ferhad,
éprise d'un jeune homme Shirin parti sur les routes pour une
durée indéterminée.
Désespérée de cet éloignement, elle part sur les chemins pour aller à sa rencontre.
Mais exténuée, elle tombe sur des rochers aux arêtes coupantes et se blesse.
De ses gouttes de sang naquirent la tulipe rouge.
Depuis, les amoureux offrent au printemps des tulipes rouges en gage d'amour.


La tulipe,  cette fleur orientale sensuelle et féminine a symbolisé de
profonds désirs sur tout le continent européen .
Partis à sa conquête, au XVI siécle, des marchands vénitiens rapportèrent les
 premiers bulbes.
Et dans les pays du nord, surtout en Hollande, des producteurs se sont enrichis.
De nos jours, dans nos jardins, nous cultivons les grosses tulipes mais
les petites variétés dites "botaniques" sont délicates et
dotées d'un charme certain.


La tulipe blanche n'a pas une signification particulière mais sa beauté individuelle
ou lovée dans une composition, force l'Admiration.


Bonne journée...
~~~~~~
~~

dimanche 3 février 2019

Hydrangea serrata "Blue Deckel"


Dans la grande famille des hydrangeas, regroupant un flot de célébrités,
"Blue Deckel" est un ravissant  serrata de taille moyenne offrant une floraison
précoce, autour du 15 juin.
 Dans cette chambre de verdure, les nombreuses inflorescences
 plates affichent un très joli bleu de porcelaine.
Nombreuses et valorisées par un feuillage vert foncé puis bronze à l'entrée de l'automne,
les fleurs se renouvellent au cours de l'été.




Originaire de l'empire du soleil levant, cet arbuste nippon est une petite merveille
haute et large de 1.10 m environ.
 Je vous laisse admirer la beauté de ces inflorescences composées de fleurs
 stériles et fertiles.



~~~~~~ Plantation ~~~~~~

Ancré dans une chambre de verdure au sol légèrement acide, l'hydrangea serrata 
"Blue deckel est arrivé au jardin en 2010.
Un soleil doux le caresse le matin et la ramure d'un mûrier le protège
l’après-midi des ardeurs de notre astre lumineux.
Pour lui permettre d'évoluer dans des conditions optimales, j'ai installé
l'arbuste dans une fosse de 50 cm de côté et autant en profondeur,
comblée avec la terre du jardin additionnée d'un seau de tourbe
mélangé à une grosse ration de fumier composté.
Enfin, pour renforcer sa couleur bleue, j'ai rajouté 100 grammes de
sulfate d'alumine et 40 grammes de potasse et phosphate organiques pour
 dynamiser la production
florale.
Et, pour protéger ses racines superficielles, le serrata est couvert d'une couverture
douillette composée de  tonte de gazon.

~~~~~~ Taille ~~~~~~

Afin de protéger les boutons floraux, durant, l'hiver, les inflorescences restent sur l'arbuste
jusqu'au début du printemps.

~~~~~~Fertilisation ~~~~~~

  Début avril, quand je supprime les fleurs fanées, en dehors du fumier composté,
 répandu chaque année,
 l'arbuste est nourri d'un engrais spécifique presque identique
 à celui des rosiers.


Sur la bordure densément plantée, des vivaces dans des tons de vert et pourpres
se disputent l'attention de la jardinière médusée.
Les plantes ayant acquis l'exubérance souhaitée ont conquis chaque centimètre carré.




Un impétueux brunnera a perdu ses fleurettes mais ses larges feuilles sont
toujours aussi délectables.
 Sur l'épimédium grandiflorum, aucune hampe florale n'émerge de la plante mais
son feuillage continue à s'embellir.
Et sur les hostas et heuchères surfent encore des boutons, espoirs des futurs floraisons ! ...
Dans la palette de plantes proposées dans ce massif, ne figure pas en fond de massif,
un sélénium Wallichianum, une sanguisorba "Hakusanensis et une monarde
"Talud".
Toutes ces plantes non visibles apportent un peu plus tard dans la saison
une nouvelle dynamique. 


Dans cet univers saturé d'hydrangeas, deux autres variétés s’expriment aussi au
 début de l'été et les autres attendent la fin du mois de juillet pour
se mettre en valeur.
Les plantes soulignant la bordure sont, quant à elles, au summum
de leur beauté ! ...



Bon dimanche, bye, bye...

⌘ ⌘⌘⌘⌘⌘
⌣⌣⌣⌣⌣