Ambiance du jour

Ambiance du jour
Une Aventure !...une Anecdote !... une histoire d'Amour ou d'Amitié pour nos Amies les fleurs. clic sur image...

accueil

mercredi 24 mars 2010

Rosier Iceberg en grimpant


Au fil des ans, le rosier "Iceberg" dans sa forme grimpante
est devenu dans mon jardin , un grand
séducteur.
Il a tout juste quatre ans, et déjà il exhibe une puissance,
une générosité à fleurir qui me séduit
chaque année.




Ce floribunda paré d'un beau feuillage vert moyen et luisant,
est certainement un des meilleurs rosiers blancs.
Dès le début du mois de juin, et jusqu'aux premières gelées,
il offre une profusion de fleurs de 4 à 8 cm de diamètre
réunies en bouquets .
Ces corolles d'un blanc très pur ne passent pas au soleil.


J'ai choisi de conduire ce beau grimpant solide et généreux
en arbuste.
 Grâce à son effet de masse, au moment de la floraison, ce rosier à fleurs groupées est la 
vedette du jardin. 
Pour contenir son exubérance une taille à deux yeux
 s'avère nécessaire à la fin de l'hiver.
Une bonne fertilisation d'un engrais spécial rosiers et quelques poignées de
fumier déshydraté sont indispensables.
Je n'hésite pas non plus à dégager le centre, à l' aérer
 pour ne pas obtenir un roncier inextricable.

Après avoir enlevé les fleurs fanées, l'automne venu , j'assiste à une floraison
tout à a fait remarquable.
J'ajoute qu'une fertilisation début juin est nécessaire pour compenser
l'énergie à fleurir aussi généreusement.
A ce moment de l'année , avec la fraîcheur et l'humidité,
les fleurs se parent d'une petite coquetterie
supplémentaire.
Les corolles dévoilent des ponctuations rose vif.
Mon seul reproche, sa sensibilité à la maladie des taches
noires, certaines années.


Pour La petite histoire.
====================
Le rosier "Iceberg" est né en 1968 de "Cant" son obtenteur.
Il est la mutation spontanée du rosier "Iceberg" ou "Fée des Neiges"
crée par "Kordes en 1958, à partir des rosiers
"Virgo" et "Robin Hood"


Belle journée

mardi 23 mars 2010

Le rosier Mozart


Merveille de raffinement, dès le début du mois de juin, le rosier
"Mozart" dévoile une abondante et spectaculaire floraison.


De petites corolles simples, de 3cm de diamètre, rose carminé,
éclairées d'un oeil blanc, palissent légèrement
à la défloraison.
De nombreux bouquets de fleurs inodores, recouvrent un
feuillage menu, léger, indemne de maladies.


Ses teintes douces sont délicates.
 Son port dressé et sa forme buissonnante accentuent son côté
côté sauvage.
Sa rusticité est appréciable pour les régions froides.
Il s'accommode d'une terre caillouteuse et pauvre et accepte une situation
ombragée partiellement.


Son développement rapide donne du relief et du volume
au massif.
Très florifère, ce rosier livre jusqu'aux gelées, des bouquets de roses qui
se renouvellent jusqu'aux gelées.


Belle journée

dimanche 21 mars 2010

Rosier Ballerina



                           
Dès le début du juin, le rosier "Ballerina" dévoile un arbuste entièrement épanoui.
A quoi tient ce charme particulier ?
A ses nombreux bouquets de fleurs groupés en grappes denses, qui recouvrent
entièrement cette plante ?
Certainement !
A ses couleurs douces si tendres et son feuillage menu, allongé ?
Sans aucun doute !



Ce rosier se couvre de petites rosettes simples blanches
soulignées de rose fuchsia, ce même rose que l'on retrouve dans le
rosier Sylvie Vartan.
Au bout de 4 ans l'arbuste  dépasse allégrement 1.50m de haut pour 1.50m de large.
Il fait preuve d'une grande robustesse, ne réclame aucune exigence en
matière de qualité de sol,  fait preuve d'une grande rusticité.


Lors de sa première floraison "Ballerina"  fleurit simultanément avec le géranium "Rozanne".
Devant une telle beauté, on pardonne à cet arbuste son absence de parfum !
Mais, pour ne rien oublier, la taille de ce rosier au début du mois de mars est
plutôt légère.
Sa floraison est destinée à faire un effet de masse.
Toute la belle saison, les bouquets fanés sont supprimés.
Ce petit geste tout simple permet de voir cet arbuste en fleurs jusqu'à l'arrivée
des premières gelées.
 La  fertilisation est normale, un régime fertilisant classique administré à tous les rosiers du jardin.


Si comme mois vous succombez au charme de "Ballerina", très vite vous
en adopterez un autre et pourquoi pas un troisième !
Ce massif abrite le second.
 Il ponctue le départ de la promenade du jardin
et de l'autre côté le rosier "Mozart" révèle une floraison
magnifique.


Rosier "Mozart"

Belle journée .

Rosier Rush


  
Plantureux et solide, toute la belle saison, le rosier "Rush"
n'en finit pas d'éclore pour offrir une myriade
d'églantines d'une grande beauté.
Installé en sujet isolé sur la pelouse, cet hybride moderne, créé par
"Lens" en 1986 donne rapidement un gros
arbuste.


Dès la fin du mois de mai "Rush" affiche des bouquets de corolles
de 6 cm de large blanc-rosé, ourlées de rose vif laissant
découvrir ses belles étamines.
Richement vêtu d'un beau feuillage vert foncé, les fleurettes recouvrent
une frondaison insensible aux maladies.


Destiné à profiter d'un rosier imposant et de faire de sa floraison
un effet de masse, la taille du mois de mars est légère.
Elle consiste à supprimer les rameaux desséchés et les branches
noircies.
Au même moment, je distribue deux poignées d'or brun et un engrais minéral
pour rosiers.
Pour obtenir une belle remontée, à la fin de la première floraison, je
n'hésite pas à supprimer les bouquets fanés et réduire les
rameaux su 30 cm.
Après cette taille, l'arbuste reçoit une nouvelle fertilisation
équilibrée pour rosiers.



Très belle journée  à tous

Scarification de la pelouse


Pour obtenir un beau gazon, la tonte une fois par semaine ne suffit
pas , et deux fois par an il est indispensable de faire
une bonne scarification.
"Au jardin de Chêneland" au mois de mars, puis dans le courant
du mois de septembre, nous effectuons ce travail.
Il faut forcer la pelouse à s'étoffer pour occuper tout
l'espace au détriment des mauvaises herbes. 


Après une belle pluie, le travail de la scarification s'effectue
plus facilement.
Aux commandes de ce bolide à moteur thermique
Mr "Chêneland".
Il a choisi cet appareil pour son poids et sa puissance
nécessaires  pour obtenir un bon résultat.


Une quantité importante de chaumes extraites de la pelouse,
aère le sol afin de favoriser la repousse des jeunes
plantules.



Après la scarification, un épandage à base de sang séché, de
farine de plumes hydrolysées et de tourteau végétal
va stimuler la repousse.


Belle journée


vendredi 19 mars 2010

création du jardin


Ce jardin a été crée en 2005, sur une parcelle de terrain
de 2000m2 envahie par les ronces.
Quelques chênes ont dû être abattus pour permettre
l'implantation de la maison.
Une haie clôture a été installée avec des arbustes
caducs et persistants .
La diversité est ma priorité principale.

                                                                   
Les floraisons débutent avec les lilas parfumés,
les  malus "Everest", le prunus serrulata "Kanzan.
Le port architectural du viburnum plicatum
"Mariesii"donne au mois de mai
un charmant spectacle.



Le feuillage des arbustes persistants et les conifères
restent en hiver l'intérêt principal du jardin.


Un mûrier, un pin parasol, un prunus serrulata "Kanzan ,
un catalpa donnent de la dimension
au jardin.


Ils nous protègent de la chaleur, ils sont également actifs
dans la lutte contre la pollution, absorbant le gaz
carbonique et restituant l'oxygène.


Les rhododendrons sont appréciés pour leurs riches coloris.


Star du jardin, symbole de délicatesse , la rose est représentée
sous toutes les formes.

Comment imaginer un jardin sans la présence du parfum de
 "Mme isaac Péreire, de la beauté du rosier
"Sourire d'Orchidée.
A grosses fleurs ou à petites, les rosiers lianes, grimpants
paysagers ou polyanthas se partagent l'espace.


Un géranium magnificum chatouille le pied du rosier
"Pink Robusta"



"Graham Thomas".

Les rosiers de "David Austin sont bien représentés.



Le rosier liane"Veilchenblau" habille très vite un poteau.



Pour son effet de masse, le rosier "Mozart" se remarque
de juin jusqu'aux gelées.


Planté à plusieurs endroits pour sa beauté, le rosier
"Ballerina" dévoile tout son charme.


Grand classique, mais planté en arbuste, le rosier
'Iceberg" offre un blanc virginal.



Rosier "Trier".

Pour leur charme et leur romantisme, les hybrides de moschata
sont  représentés.

Et comment vous parler de mon rosier préféré "Guirlande d'Amour",
rien que son nom, tout un symbole et
"Pénélope, "Félicia" ou
"Cornélia .
Tous offrent des arbustes bien remontants,
au léger parfum musqué.



Sur une arche les longues tiges florifères du rosier ""Francis E Lester
frôlent les branches du liane"Américan Pillar".

Et sur un portique le rosier grimpant""Albert Poyet" s'allie
au rosier liane "Wedding Day".

Au détour d'une allée, on rencontre la "Duchesse de Montebello"
en compagnie du "Comte de "Chambord.


Au dessus d'un muret,le rosier retombant "Snow Ballet".
.

Merveilles de raffinement, à partir du mois de juillet des hydrangéas
embellissent le jardin, souvent en compagnie
des plantes annuelles


Des hydrangéas, macrophylla, serrata, involucrata, aspéra et paniculata habillent les
zones ombragées du jardin.


Les camélias n'ont pas été retenus, à cause de la rigueur
du climat.
Cet espace vert est pour moi un grand bonheur
à cultiver.
Je vous souhaite la bienvenue dans mon paradis
végétal .         

Bonne visite.