Ambiance du jour

Ambiance du jour
Une merveille à découvrir ...clic sur image

accueil

mardi 29 mars 2022

Skimmia Jajonica "Fragrant"


Dans cet espace de mon jardin, ombragé en été, protégé du vent du sud, épargné du mistral,
les acer palmatum  se réveillent à peine, un cornus kousa commence à
dévoiler son feuillage, les hostas jouent encore leur mélodie en
sous-sol, les rhododendrons affichent de gros et nombreux boutons
prometteurs.
Les heuchères, demi-coquettes pendant la saison hivernale retrouvent des formes et 
des couleurs sympathiques et les boutures de nandina
réalisées sur place prennent de l'ampleur.
 Mais je crains que les hydrangeas ne soient pas épargnés par les gelées sévères annoncées
pour la fin de la semaine.
Pour mes protégés, j'ai confectionné des protections qui seront mises en place
dans la journée de jeudi.
Mais seront-elles suffisamment efficaces pour ne pas endommager les boutons
des hydrangeas macrophylla déjà bien rondouillards.
Mais je m'égare, après avoir évoqué cette inquiétude, je reviens à l'arbuste
du jour. 


Pour décorer et égayer en toutes saisons, cet espace peu propice à la culture des
fleurs annuelles, l'intérêt décoratif réside dans la luxuriance des feuillages
persistants colorés de vert, pourpre et or.
Actuellement, le Skimmia Japonica "Fragrant" se distingue auprès d'un hellébore
toujours en fleurs.




De jour en jour, des petites fleurs blanches, légèrement parfumées, à peine léchées de rose abricot évoluent au sein d'un panicule dressé, lové au sein d'un feuillage persistant,
coriace, ovales, de 8 cm de long.


Dans cette parcelle améliorée en fumier composté et couvert d'un matelas de feuilles
recouvertes de branches broyées, en juin l'astilbe "Bressigham Beauty", peu visible
encore, dépasse en pleine floraison 1 mètre de haut.
Son feuillage denté surmonté de fleurs soyeuses rose saumoné me fait oublier
la prestation de cet hellébore.



 Que cette journée soit pour chacun d'entre vous, belle, radieuse, agrémentée de petites
et grandes joies.

Amitié fleurie.



jeudi 24 mars 2022

Histoire de rosiers...


                       Faute d'opportunité pour commander quelques rosiers à l'automne dernier,
           dès janvier j'ai adressé une commande chez André Eve.
A cette époque, le temps était encore acceptable pour effectuer une plantation.
                                         En connaissance des causes, j'ai pris des risques.
                        Dès  réception, je me suis précipitée pour mettre en place le premier rosier.
                       Hélas, en fin de journée, le temps s'est furieusement dégradé, et
l                             la nuit suivante, le thermomètre est descendu en dessous
 de -5 degrés.
                            Tous mes espoirs pour continuer à mettre ces rosiers au jardin se sont
  évanouis, je n'avais pas
       d'autres choix que de les planter dans des containers.
Pour voir évoluer mes nouveaux protégés, ils ont été installés dans un mélange de terre
du jardin (légère et drainante) avec du terreau du commerce
additionné de fumier de cheval, de poudre d'os et de guano marin.
Pendant la période des grands froids les containers ont été remisés dans une pièce éclairée
naturellement, non chauffée.


Aujourd'hui, le premier rosier "Pink Cloud" installé en pleine terre courant
janvier démarre enfin ! ...
Il n'a pas l'opulence des rosiers plantés en containers
Mais cette expérience me permet de diriger mes plantations autrement.


Souvenez-vous, le rosier "Veilchenblau" évolue seul sur un poteau.
J'avais l'idée, saugrenue peut-être, de lui rajouter le rosier hybride moderne "Purple Skyliner"
offrant des fleurs semi doubles violettes.


Hors, le rosier "Purple Skyliner" peut être conduit en gros arbuste, et souvent au jardin
j'ai retenu et dressé par une taille appropriée, Guirlande d'Amour, Pierre de Ronsard 
ou Sourire d'Orchidée dans une forme arbustive.


 Le grand "Mozart" le vrai, le musicien, nous a laissé un ensemble de
chefs d'œuvre.

Au jardin, un rosier "Mozart" c'est bien deux c'est mieux.
Le nouveau, installé dans un container, va y séjourner jusqu'à
l'automne et sera planté à cette époque au jardin.
==========
===
Je clos ce billet en reprenant quelques paroles de Jean Ferrat.
"Pouvoir encore regarder, 
Pouvoir encore écouter 
Et surtout pouvoir chanter
Que c'est beau, c'est beau la vie".



Toutes et tous,
souhaitons à nos amis Ukrainiens de pouvoir regarder, 
 pouvoir écouter et retrouver
leur liberté.



"Mais dans ce monde de misère
Le bonheur est vite enterré".

Amicalement vôtre.
Bye, bye

mardi 22 mars 2022

Au début du printemps...


Au début du printemps, sur le cornus mas, des petites fleurs curieuses, étranges
légèrement parfumées, attirantes par leur beauté sont campées
 sur les tiges solides d'un arbuste dénudé de son feuillage.




 Les fleurs sont belles mais les tiges qui les portent le sont tout autant.
Elles sont dotées de quelques subtilités aptes à vous émerveiller, vous enthousiasmer
et peut-être à retenir votre attention.


Lové en fond de massif, le cornus mas n'est pas l'arbuste le plus planté alors que dés
son plus jeune âge, il m'a stupéfié par sa croissance rapide et
sa rusticité.
Planté en 2010, il a affronté les grand froids de l'année 2012.
Les grosses chaleurs ne l'effraient pas non plus.



Bon enfant, le cornus mas accepte bien la taille mais dans mon jardin, le sécateur
 ne s'est jamais approché de lui sauf lorsqu'un vent fripon est
 venu secouer sa ramure pourtant solide

Son remarquable feuillage au fil des saisons et sa fructification automnale, d'un grand
intérêt seront remis à l'honneur durant et à la fin de l'été.



mercredi 16 mars 2022

Lonicéra fragrantissima


Au cours de ma promenade matinale, à la recherche d'une fleurette perchée sur un arbre
 ou tapissant le sol, je m'arrête devant cette fleur étrange, curieuse, dotée
d'un parfum subtil et puissant.


                                       Il s'agit d'un lonicéra fragrantissima, un chèvrefeuille arbustif portant 
des tiges solides couvertes de petites fleurs et de
 nombreux boutons.
                   Les premières fleurs apparaissent début février, bravent le froid et les nuits glaciales.
                  Sur les tiges, elles sont seules, les dernières feuilles ont été 
emportées au cours dune tempête.


         Fragiles ces petites fleurs ?...
Pas du tout, peut-être qu'elles en ont l'apparence ! ...
Elles ne dépassent pas 1.5 cm, groupées et sont dotées d'une grand pouvoir olfactif
 et attractif en hiver
lorsque nous avons peu ou pas d'arbres en fleurs.




Appartenant à la famille des caprifoliacées, le lonicéra fragrantissima nous vient
de l'Empire du milieu.
Au bout de 15 ans qu'il expose sa silhouette, haute à présent 1.50 M pour 2 M
de large, ses branches sont toujours aussi solides, tantôt érigées, tantôt courbées.
Dans mon jardin, il occupe l'avant dernière ligne dans la haie diversifiée.


La dernière ligne de la haie est habillée par un corylus maxima "Purpurea
 pourvu actuellement d'une future production de noisettes.
Je ne compte pas sur cette récolte pour faire un biscuit !
Au cours de l'été, le noisetier doté d'une ramure pourpre très abondante procure
l'ombrage nécessaire au lonicéra.


 Plantation 

De nature, docile et bon enfant, le lonicéra s'est parfaitement acclimaté dans le sol
léger, perméable de mon jardin.
Je ne le fertilise pas en particulier mais toute l'année, son pied est couvert d'un
matelas de feuilles.


Bonne journée à toutes et tous.
Vivez des moments intenses et agréables.
Bye, bye...

mardi 15 mars 2022

Hellébore Ice N'Roses Red

                           
                  Après avoir été perturbé par des gelées nocturnes, secoué par un vent furieux, 
         l'hellébore "Ice N' Roses Red" a retrouvé des allures sympathiques, 
un port altier valorisant ses délicieuses corolles
  rouge carminé.


Cette variété obtenue par une firme allemande, gratifiant mon jardin depuis trois ans, est à présent
 dans sa plénitude.
Haute de 50 cm, la plante, installée dans un massif protégé des ardeurs  du soleil,
forme une touffe opulente et fleurie depuis
le début du mois de mars.





                                                
              Au delà de la couleur de la fleur, son coeur s'agrémente d'un bouquet
d'étamines éclairées d'un halo jaune.   

                  Dans mon jardin à floraisons essentiellement printanières et estivales, les fleurs d'hiver sont rares mais les arbustes à feuillages persistants et les conifères
 conservent un intérêt décoratif.
A côté de l'hellébore évolue un skimmia japonica "Fragrant".


L'hellébore Ice N'Roses Red affiche pendant toute la durée de sa floraison une couleur stable.
Cette star de l'hiver ne fait aucun caprice, colore à souhait durant plusieurs
semaines la saison hivernale.
 Coquettes et éclatantes, ses corolles froufroutantes s' accompagnent d'un
feuillage vert foncé apte à vous séduire.


 A la fin de l'hiver, ce massif s'enjolivera de nouvelles couleurs.
Le feuillage de l'aucuba japonica Crotoncifolia continuera à afficher
son blond "californien".
 En mai, juin les rhododendrons très prometteurs devanceront des hydrangeas.
============
=====
Amies et amis jardiniers, je vous souhaite une douce et belle
journée dans vos parcelles fleuries ou pas...

Amicalement vôtre.
Bye, bye.

lundi 14 mars 2022

Mes nouveaux rosiers "Anglais"


A chaque commande effectuée sur le site de David Austin, la réception du colis est toujours
parfaite.
L'emballage soigné résiste au transport et le délai de livraison respecté.


 Les rosiers reçus sont de belle qualité, bien pourvus de plusieurs branches et le système
racinaire bien développé.


Ces rosiers anglais ne sont pas installés directement au jardin mais dans de gros containers
dans lesquels ils vont séjourner jusqu'en septembre.
  A cette date, j'espère qu'ils seront bien racinés et forts afin d'être intégrés dans les massifs.
Un mot sur la plantation en container.
Dés la sortie de leur emballage, le système racinaire des rosiers est plongé dans un seau d'eau pendant quelques heures .
Les racines épointées sont trempées dans un mélange d'eau et de terreau du commerce.
Au fond du container, j'ai déposé une poignée de cornaille broyée mélangée à du terreau.
Pour recouvrir l'arbuste, j'ai mélangé de la terre du jardin et du terreau enrichi de fumier
de cheval, de la poudre d'os et du guano marin.
Mes rosiers anglais, gourmands par nature, mais si généreux, ont toujours droit à un 
régime spécial au niveau de la fertilisation.
La plantation est suivie d'un arrosage copieux.


Pour former de charmants décors, à la manière de Gertrude Jekyll, ces rosiers seront combinés
à des plantes vivaces, elles mêmes en préparation dans la nursery du jardin. 
Toutes fleuriront en même temps que les rosiers et certaines refleuriront lors de la remontée des
rosiers puisque mon choix s'est porté uniquement sur 
des variétés remontantes.



Le premier rosier élu dans cette commande se nomme, rosier Gabriel Oak, un arbustif aussi
haut que large ( H 125 cm L 125 cm).
========
Le rosier "Princesse Anne" est de la même taille que la variété précédente.
Ce rosier anglais pourvu de fleurs dans un rose vif est d'une grande élégance.
 Idéales en bouquets, les fleurs sont perchée sur des tiges solides et exhalent
 un parfum de myrrhe.


Rosier "Eglantine"

Troisième rosier "Gentle Hermionne", je n'ai pas encore vu ses fleurs et pourtant je les
 aime déjà.
Cette variété a été retenue pour le rose de ses fleurs ressemblant à celles d'Eglantine, la 
hauteur de l'arbuste ( 140 cm), son riche parfum et 
sa tenue en bouquet.
==========
Même sentiment, alors que je n'ai pas encore vu les fleurs de mon nouveau protégé,
nommé rosier "The Ancien Mariner".
Je suis déjà sous le charme de ce grand arbuste touffu, érigé, pourvu d'une floraison éblouissante
ou impressionnante.
=======
Le dernier rosier "Wildeve" est une variété que je connais mais avec lequel je n'ai pas
eu le succès espéré la première fois que que je l'ai planté.
Mais qu'importe, ne voulant pas rester sur un échec, je tente une seconde expérience.
Ses petites fleurs en forme de rosettes sont elles aussi de la couleur
de celles d' Eglantine".

A toutes et tous, je souhaite une belle journée.
Humez les parfums printaniers, réjouissez vous des fleurettes parsemant les arbustes,
écoutez les merles qui ont entamé leur chant d'amour.
Bref, vivez tout simplement.



Amicalement vôtre.
Bye, bye