Ambiance

Ambiance
Un bel arbuste... clic sur image...

accueil

dimanche 10 juillet 2016

Rosier "Albertine"


Juin, le plus beau mois pour les roses et quand il se termine, le rosier "Albertine" est
dans  toute sa plénitude.
Cette liane vagabonde court sur la barre transversale en partageant l'espace avec
un rosier grimpant tardif.


~~~~~~ Plantation ~~~~~~

Albertine est un hybride de wichuraiana intrépide, volontaire, planté après le grimpant à fleurs
blanches qui allongent ses tiges nonchalamment. 
Car cette Albertine a la force d'une tendre et elle est résolue à s'étendre et se répandre
pour dévoiler ses fleurs sur toute la longueur de la barre.


Ses fleurs, amis jardiniers, jugez par vous même leur belle production ! ...
Et ce n'est pas tout ! ...



Raffinées, coquettes délicates, fringantes, les fleurs ont la capacité à émerveiller et
à séduire.




De belle taille, entre 8 et 10 cm de large et d'une couleur fascinante, mi-rose mi-saumon, 
elles captivent et enthousiasment les amoureux de la rose.
Et les nez les plus experts apprécient leur parfum subtil, prononcé et agréable.
Et ce n'est pas tout !
A plusieurs reprises, courant juin, malmenées par les pluies, elles ont prouvé leur aptitude à 
 surmonter et vaincre des conditions climatiques peu favorables à leur
épanouissement.



Remarquez son feuillage opulent, dense, un tantinet brillant, vert foncé et fier
   de n'être pas touché par une maladie sournoise qui nuirait 
 à son look.


Alors "Albertine" n'a que des qualités ? ...
Elle a un seul défaut, beaucoup trop d'épines sur ses tiges...
Mais est-ce vraiment un défaut lorsque l'on est un rosier...et un beau ! ...


Un autre regret ! ...
"Albertine" ne minaude pas quand il s'agit de fleurir en juin, mais après cette prestation, elle
se retranche et ne refleurit pas à la fin de l'été.

~~~~~~ Taille - fertilisation ~~~~~~

La taille est simple et légère ...
Lorsque je reprendrai les travaux dans le jardin, je couperai toutes les fleurs fanées et
 et attacherai ou supprimerai les branches volubiles nuisant à l'ensemble.
Quant à la fertilisation de cette liane, elle est un peu plus soutenue que celle de
  certaines variétés gratifiantes même lorsque j'oublie de les nourrir.
En novembre, une bonne dose de fumier est répandu et deux apports d'engrais "spécial rosiers"
sont distribués au départ de la végétation et courant juin.


Amicalement vôtre...

Bye, bye...
======
====

jeudi 7 juillet 2016

Simples et de belle tenue...


Ces roses entourées d’alchémille dans une composition florale sont simples mais
toujours ravissantes et de belle tenue sur le rosier et dans
un bouquet...
Elles appartiennent au grimpant "Iceberg" et pour les jardiniers à la recherche
d'une variété vigoureuse et remontante, je vous le recommande.
Pour voir, revoir ou découvrir ce rosier, je vous invite à cliquer sur le lien suivant.


Bel été à tous et à chacun.
~~~~~~
~~~~

dimanche 3 juillet 2016

Sauge - Salvia nemorosa "Schneehügel"


Sous un beau et chaud soleil estival, la sauge - salvia nemorosa "Schneehügel" poursuit
avec brio son fleurissement prés d'un géranium qui termine sa prestation
et d'un autre qui commence à montrer ses premières fleurettes.
Vivace cette sauge ? ...
Absolument, elle est vivace, se bonifie d'année en année et se montre rustique quand le
 froid  décide au coeur de l'hiver de faire du zèle en causant quelques frayeurs
 aux jardiniers.




Cette sauge  a tout pour séduire ! ...
Une floraison qui dure depuis trois semaines... 
Sa hauteur, pas plus de 40 cm...
Ses nombreuses fleurs en épis compacts composés de petites fleurs blanches.
Son feuillage abondant, doté de feuilles de 10 cm de long, ovales, gaufrées, vert foncé. 
Son port érigé, elle ne s'affaisse pas, même après une pluie importante...


 ~~~~~~ Plantation ~~~~~~

Dans un sol travaillé un beau jour d'hiver, la Salvia nemorosa "Schneehügel" a été installée 
au printemps dans une grande fosse de 40 cm de côté 
et de profondeur.
Pour son confort et optimiser sa croissance, la terre perméable, légère et filtrante du jardin a 
 été améliorée en fumier composté et terreau riche.
Un arrosage copieux à la plantation puis deux ou trois litres chaque semaine ont permis
à cette vivace de prendre ses marques pour donner aujourd’hui
une plante rayonnante  de 60 cm de large.

~~~~~~Entretien - fertilisation ~~~~~~

Lorsque cette sauge sera moins attractive et que ses épis commenceront à faner
ils seront rabattus et redonneront une nouvelle moisson
au coeur de l'été.


A l'arrière de cette sauge, les rosiers "Hyde Hall" et "Dentelles de Bruxelles" sont
eux aussi les points d'orgues de ce massif.
Deux grands séducteurs qui se parent de fleurs très différentes.





Le rosier "Hyde Hall" est une variété anglaise, solide, haute de plus de 2 m, fascinante par
l'exubérance de sa floraison et son feuillage intact.



Et lorsque la sauge et les rosiers sont en fleurs, le cornus kousa Nicole est toujours
fascinant auprès de Ghislaine de Féligonde...


Et sur la rive gauche, de beaux aristocrates stimulés par la chaleur de ces derniers jours
se distinguent et affichent leur belle vitalité.
Plus sérieusement, vous retrouverez ces trois rosiers sous les liens suivants.



Rosier Veilchenblau les premières années après sa plantation 
et son

Cette parade fleurie se termine mais l'été s’installe et nous promet  l'épanouissement de 
 belles et charmantes variétés amoureuses de chaleur.
Alors ... à bientôt, pour découvrir d'autres petites merveilles.

Bon dimanche à tous...

Amicalement vôtre...
~~~~~~
~~~

vendredi 1 juillet 2016

Ambiance de roses...


Après vous avoir offert quelques roses dans une composition je vous présente énormément
de roses dans un massif qui livre le meilleur.
Au premier plan, un anglais nommé "Scepter' d Isle" prouve cette année encore qu'il est
une variété recommandable.
"Lavender Lassie" croule lui aussi sous une avalanche de roses et sur sa structure
"Mme Isaac Péreire" est toujours généreuse et resplendissante.

Ce bonheur que je savoure depuis quelques jours, je le partage et vous souhaite
à tous une excellente journée.

Bye, bye....
=========
==

mardi 28 juin 2016

Un "Ammi" de Mozart ...


Ammi majus visnaga Casablanca et rosier Mozart...

L'Ammi  associé aux fleurettes du rosier Mozart est une ombellifère légère et délicate,
facile à obtenir par semis.
Cette variété que je recommande à tous les jardiniers allège un massif et accompagne
 les roses dans  une composition florale.

Le soleil est enfin radieux, profitez chers amis de ses bienfaits...

A bientôt... belle journée...
~~~~~~
~~~~

dimanche 26 juin 2016

Cornus kousa "Nicole"


Passionnée de roses ! ... je ne vous l'apprends pas !...
Enthousiasmée par les hydrangéas, vous l'avez remarqué aussi ! ...
Mais les cornus  !...Comment ne pas succomber à leurs charmes.
En particulier les beaux, les grands, ceux qui se couvrent en ce moment de fleurs que l'on 
appelle des bractées.
Celui que vous découvrez est un cornus kousa " Nicole", une variété peu ordinaire
couverte d'une floraison extraordinaire.


Découvert depuis plusieurs années chez mon pépiniériste préféré, ce cornus m'attendait 
et entre lui et moi ce fut tout de suite un coup de foudre.
Nous étions en automne, sa ramure était flamboyante et je l'imaginais drapé d'un feuillage
 vert tendre et d'une floraison prestigieuse.
Pour le fleurissement sublime, j'ai dû patienter ! ...
Mais cette année, je suis récompensée et le résultat tant espéré est au rendez-vous ! ...
Sa silhouette ample est dotée d'une grâce remarquable, son allure aristocratique
est singulière et ses fleurs sont délectables.
Bref, vous avez compris ... je suis sous son charme ! ...




Pour accompagner une variété aguicheuse, il fallait lui trouver un partenaire de choix,
distingué, enjolivé lui aussi chaque année d'une prestation gratifiante.
Le cornus kousa "Nicole" s'étale et s'enracine près du célèbre rosier 
"Ghislaine de Féligonde, décoiffé par le vent qui s'est acharné
 sur le jardin vendredi.
Mais peu importe, tous les jardiniers connaissent cette variété épatante et flatteuse,
capable de faire chavirer le coeur des amoureux des roses.


Ce cornus kousa "Nicole", en fleurs depuis trois semaines animera ce massif ombragé
jusqu'à la fin de ce mois puis les hydrangéas dotés d'une ramure verdoyante
se chargeront de fleurs plates ou rebondies
parfois parfumées ou étonnantes.


Et la fleur la plus étonnante que nous verrons le mois prochain, appartient à un 
hydrangéa admirable, nommé "Ayesha"...
Mais patientons, laissons du temps aux hydrangéas pour peaufiner leurs espoirs
de séduction et revenons aux fleurs de ce cornus qui méritent
une attention particulière.






Les fleurs de ce cornus sont d'une bonne taille, 10 à 12 cm de large et 
 constellent un arbuste haut de trois mètres.



L'avant du massif est souligné de plantes affectionnant l'ombrage, dotées de textures et
de couleurs différentes.
J'ai été trop bavarde, alors je vous laisse découvrir en silence ces variétés
captivantes.









La bordure est soulignée d'heuchères, d'hostas, d'épimédium et d'un brunnera.


Ce conus kousa est installé dans une partie du jardin, ombrée, idéale aux hydrangéas 
et aux rhododendrons dont les floraisons coïncident avec celle
de notre vedette du jour.
De l'autre côté de l'allée, fleurissent deux variétés complaisantes, empanachées
chaque année de couleurs alléchantes.


Ces deux variétés, les voilà, l'une habillée en rose tendre et l'autre en pourpre.



A voir, revoir ou découvrir les cornouillers du jardin.
clic sur les liens suivants.



L'été est arrivé et je vous souhaite à tous de bons moments dans vos jardins, ou
de bonnes vacances à ceux qui partent.

Bon dimanche à tous.
=========
======