Ambiance du jour

Ambiance du jour
Un bleu ravissant ! ...... clic sur image

accueil

dimanche 29 novembre 2015

Pandas géants du zoo de Beauval


Nous partons en voyage au coeur de la Sologne, région bien connue pour ses vastes forêts
ses châteaux célèbres et son zoo réputé.
Ce parc animalier est situé à Saint Aignan dans le Loir et Cher.
Depuis 2012, il abrite un couple de pandas géants, prêtés par la chine contre un
loyer non négligeable.


Nous sommes à l'entrée du quartier Chinois réalisé selon leurs exigences.


Le chemin qui nous mène à l’habitat des pandas géants est arboré avec des essences
qui rappelle celles de la Chine.



Nous arrivons dans la résidence de monsieur et madame pandas.
Les infrastructures sont en bois, un matériau qui leur est familier.



La principale activité des pandas est surtout de ne rien faire, sauf dormir une grande partie 
de la journée.
Leur sieste est des plus acrobatiques, juchés sur des rondins peu accueillants, ils risquent
la chute à tout moment, ce qui heureusement ne se produit pas. 


Les pandas géants vivent dans les forêts montagneuses de Chine à une altitude
qui varie entre 1500 m et 3400 m.


La femelle panda se nomme "Huan Huan", ce qui signifie joyeuse.
Son compagnon répond au nom de "Yuan Zi", synonyme de rondouillard en Chinois.


Les pandas vivent dans des enclos séparés, la femelle n'étant fertile qu'un à deux jours par an
le reste du temps, ils risquent de s'affronter.


L'heure du réveil a sonné, il est 18 heures...


La descente est aussi périlleuse qu'acrobatique...


Monsieur "Yuan Zi" est plus prudent... 


Le ventre est vide, il est temps d'aller se restaurer...


Son système digestif est adapté à une alimentation constituée exclusivement de
 plusieurs variétés de bambous. 20 à 30 kg par jour.
C'est un régal de les voir décortiquer avec dextérité l'écorce pour ne manger
 que le coeur.


Pendant le repas, le confort est indispensable et favorise le plaisir de la dégustation.


La curiosité l'emporte au cas où un visiteur donnerait quelques chose d'appétant. 
En vain, car toute nourriture est interdite.


Pour le distraire, les soigneurs leur donnent de la nourriture dans des tubes que
l'on aperçoit prés de son museau.
Cette technique a pour but de l'obliger à chercher des graines situées à l'intérieur de celui ci,
ce qui exige de sa part patience et adresse.


Le jour tombe, rassasié notre panda se dirige vers sa couche pour une petite sieste
avant de rejoindre son enclos pour la nuit.
Les pandas géants ont une incroyable capacité à émerveiller, fasciner, épater les visiteurs
Si vous ne connaissez pas le zoo de Beauval, je vous encourage à le voir.
A la fin de la visite, vous deviendrez comme moi "panda dépendant" ! ...


L'enclos, construit sur les méthodes expérimentées par les Chinois, permet aux
pandas un repos sécurisé tant pour la nuit que pour toute la période
hivernale.



Le style chinois est très présent dans tous les espaces consacrés aux pandas.



En résumé, c'est une visite qui émerveille autant les petits que les grands.
Ces nounours vivants constituent une véritable attraction auprès des visiteurs
qui repartent avec des pandas... en peluche évidemment...


Belle journée à tous...
~~~~~~
~~

samedi 28 novembre 2015

A découvrir prochainement...


Pour échapper à la monotonie des ciels tristes de l'hiver, j'ai envie d’apporter un peu de joie
 et de légèreté à mon blog, de partager avec vous ma bonne humeur
en vous offrant une page musicale.


A défaut de pouvoir vous fredonner des airs sur les fleurs, les roses, les arbres, 
les oiseaux, l'arrivée du printemps, etc... je vous offrirai des textes
de chansons connues et d'autres qui le sont moins.


Pendant les fêtes de fin d'année, nous découvrirons comme l'an passé des
comptines enfantines qui émerveillent toujours les petits et
réjouissent les grands.


Au plaisir de vous retrouver bien vite...
En attendant , je vous encourage à croquer la vie, non pas du bout des
lèvres mais à pleine dent.

Belle journée à tous...
********
*****

vendredi 27 novembre 2015

Tout un symbole ! ...


Un bouquet bleu blanc rouge pour rendre hommage aux victimes des attentas qui aimaient la
musique, déguster un verre entre amis, faire la fête et vivre
normalement...

Nous ne les oublierons pas.
~~~~~~
~~~~

mercredi 25 novembre 2015

Un énorme bouquet d'agapanthe...


Cet énorme bouquet d'agapanthe ne m'appartient pas.
Il a été réalisé par un expert pour décorer les pièces d'une bâtisse célèbre située dans
l'Indre et Loir.
Les décors floraux présentés au château de Chenonceaux sont conçus avec les fleurs
et les feuillages cultivés dans une parcelle jouxtant le château,
 Elle est ouverte à la visite.
Fin juin, au cours de ma visite, j'ai découvert des lupins, des arums, les dernières
pivoines, des delphiniums, etc...

Je vous souhaite une belle journée, certes encore froide, mais grâce à la magie
encore et toujours fleurie.

A bientôt....
~~~~

dimanche 22 novembre 2015

Un cosmos séduisant...


Amis jardiniers, nous vivons une saison exceptionnelle !...
L'automne est magique !..
Il veut nous faire oublier la canicule estivale et ses conséquences sur l'évolution de la nature.
Courant octobre, habituellement, la nature commence à entrer dans une sorte de
léthargie, les fleurs sont moins vaillantes.
Elles tirent leur révérence plus ou moins vite, sereines d'avoir accompli
leur mission.


Cette année, la nature engendre de belles surprises ! ...
Au petit matin, lorsque je sors faire le tour du jardin, les fleurs chargées de rosées se
balancent doucement sous l'effet d'un vent doux très agréable.
Les roses fidèles, heureuses de ne plus être écrasées par un soleil ardent, retrouvent
une fière allure.
L'instant est magique ! ...







Un cosmos a attendu mi-octobre pour dévoiler ses premières fleurs.
Tout l'été, ses grandes tiges chargées d'une ramure verdoyante exhibaient des boutons
fermés.
Impossible de percevoir la forme de sa fleur et sa couleur.
Surprise ! ...
 A l'éclosion, les corolles étaient blanches ourlées d'un liseré pourpre.
Pour se faire pardonner d'avoir mis du temps pour étaler leurs jupons, les fleurs
n'étaient pas simples.
 Délicates, distinguées, étonnantes, elles dévoilaient une coquetterie singulière.
Le coeur de la fleur était éclairé d'étamines remarquables et agrémenté d'une
collerette légère.





Pour se mettre en valeur ce cosmos émérite se permet de produire des tiges pourvues
de cinq, sept ou neuf fleurs. 
Il fallait lui trouver des compagnes à la hauteur de sa beauté.


Durant cet automne, les achillées sont revenues sur le devant de la scène, belles
à croquer, offrant des ombelles aussi séduisantes que celles de l'été.


Nous nous retrouverons très vite pour découvrir d'autres petites merveilles
colorées, offertes par une mère nature talentueuse et généreuse
cet automne ! ...
A bientôt...


Je vous souhaite un...

 Doux dimanche serein.
**********
*****

samedi 21 novembre 2015

Une belle peluche ! ...


Bientôt, le temps de ranger les meilleurs clichés, je vous présenterai cette grosse peluche
sympathique, vêtue en noir et blanc.
Ce beau jeune homme mange beaucoup de bambous ! ...

Belle journée, à bientôt...
..........
....

mercredi 18 novembre 2015

Attraits du jardin en novembre


A la faveur d'un bel été indien, les attraits du jardin sont nombreux et inhabituels.
La pelouse n'a pas le look d'un tapis dense mais elle ne ressemble plus à 
du pain oublié sur le gril.
Les surfinias endormis en septembre ont retrouvé une fraîcheur printanière et le
rosier "Yvonne Rabier" affiche ses fleurs blanches.





Les cosmos ont attendu l’automne pour donner tout leur potentiel.


Certains arbres offrent à présent des branches dénudées et le mûrier fait de la résistance.
Ses feuilles jaunies apportent un ultime attrait au jardin.
Avant de joncher le sol, elles virevoltent une à une pour former un joli
tapis doré.



Dans le ciel azur de novembre, l'astre d'or rayonne encore.
Les rosiers lianes, à demi dépouillés exposent une manne nourricière pour nos amis
à plumes.
Ces fruits rutilants, délaissés pour le moment par les oiseaux, deviendront un cocktail
vitaminé quand l'hiver fera son retour.


Quel est le nom de la star qui clôturera cette année le bal de la rose ?
Félicia, Cornélia, Mary Rose, Eglantyne, Alexandra, Claire, Anne, Suzan dansent encore une
 valse à quatre temps sans s'essouffler alors que depuis le début de l'été, Albertine,
  Constance et les autres ont rangé leurs habits des grands soirs.



Dans cette dernière parade de fleurettes fraîchement écloses, deux chrysanthèmes.
 L'un offert par une jardinière talentueuse.
Un clic sur le lien pour découvrir son jardin.




"Emera, ce rosier prodigieux est une merveille en  ce moment.
Encore un rosier pourvu de toutes les qualités.
Plusieurs floraisons et un feuillage jamais malade.
Sur les bouquets s'activent avec frénésie des insectes butineurs.



Sur un plant de scabieuse "Beaujolais Bonnet", la toute dernière fleur exhibe son joli minois.



Les heuchères ragaillardies par la douceur, redonnent des fleurettes comme au
premier jour du printemps.



Les ostéospermums ont résisté deux années consécutives aux morsures de l'hiver.
Seront-ils encore présents au jardin l'été prochain ?




Un weigélia se singularise par une remontée florale et une lente métamorphose du
 feuillage.


Rosier "Port Sunlight".



 Tout s'en va, tout se meurt.
Bientôt le printemps reviendra en vainqueur.
 Nos jardins seront garnis de fleurs.
Pour sécher nos pleurs et semer dans nos cœurs des grains de folie.
Ainsi va la vie.

Que cette journée soit sereine
dans les cœurs.
~~~~~~~~
~~~~