Ambiance du jour

Ambiance du jour
Toujours aussi généreux ! ....

accueil

dimanche 30 juin 2019

Salvia nemorosa "Amethyst- sauge nemorosa


Loin de moi l'idée de vous parler de la chaleur ! ...
Je la ressens et vous en souffrez peut-être !...
Tous les départements ou presque de notre hexagone sont touchés par la
canicule.
Mais cette chaleur, certaines plantes en font un profit.
C'est le cas de cette salvia nemorosa "Amethyst qui s'est arrondie au point de faire plus
d'un mètre cinquante de circonférence et s'élève à plus
d'un mètre vingt.








 Appartenant à la famille des lamiacées, la sauge némorosa "Amethyst est devenue
 en quatre ans une touffe plantureuse, 
élégante, très florifère, conservant un port altier même
après des pluies battantes.






Sa floraison est constituée d'épis serrés de 30 cm de haut  mauve clair et les minuscules
fleurettes déployées le long des hampes dévoilent des
reflets rose pâle.
 De forme allongé, le feuillage fortement aromatique, disparaissant en hiver,
 affiche un vert franc.
A la fin de la première moisson florale, les hampes défleuries sont éliminées et de nouvelles
apparaissent donnant une plante séduisante et très colorée de
mai à août.


Implantée dans un massif coloré par des rosiers pour la fin du printemps et d'un
 hydrangea paniculata pour l'été, la sauge rayonne au milieu d'une flore
pérenne ayant fait la preuve d'une excellente résistance
aux affres climatiques.
De nature frugale, elle n'est pas fertilisée individuellement mais profite
des apports donnés aux arbustes.



Dans ce massif, la sauge du jour exhibe ses épis aux côtés du centranthus ruber, une
vivace bon enfant appréciant la terre perméable
 et sèche.
En bordure, la sauge "New Dimension" dans sa version rose est également
très décorative.
De l'autre côté de l'allée, en lisière du massif, les rosiers Multiflora Nana, Sally Holmes et
Gertrude Jekyll poursuivent leur show printanier.


Avant de me retirer, je vous offre le rosier Multiflora Nana et vous souhaite
une belle journée enrichie de petits et grands bonheurs.


Bye, bye...

jeudi 27 juin 2019

Une beauté ténébreuse ...

================


===========================

Courant juin, le jardin s'est embelli d'un pavot habillé d'une couleur exceptionnelle.
Et ce beau ténébreux, aristocrate possède l'art de la séduction.
Merveilleusement coiffé, par les talents de Dame Nature, je me suis empressée de 
cueillir quelques tiges avant qu'un vent fripon n'est la ferme
détermination de le décoiffer.




 Semé à l'automne dernier directement sur le sol des massifs, ce papaver somniferum
 "Black Paeony" est un pavot somnifère facile à obtenir.
Sa couleur noir-pourpre est particulièrement attractive.
Sur un sol soigneusement désherbé, les graines de pavot sont déposées sur un lit
de terreau et peu recouvertes.
Actuellement,  au jardin, le pavot côtoie toujours le rosier aux tons chauds et courtise
une centaurée cyanus "Black Boy".
Le duo dans des tons similaires me ravit énormément ! ...
A découvrir prochainement si les rayons de notre astre lumineux ne grille pas
toute la flore du jardin.


La cueillette des pavots s'est effectuée tôt le matin, les gros boutons destinés à la 
composition  dévoilaient les pétales.
Sur le rosier "Port Sunlight, les nombreuses fleurs étaient de belle qualité.
Bref  !...je n'avais que l'embarras du choix !...


Pour ce genre de pavot, aucune préparation particulière sauf recouper
les tiges en biais avant de les plonger dans
de l'eau très fraîche.
Disposées en forme d'éventail dans un vase transparent, les fleurs de pavot et les
 roses se mettent en valeur.
 Dans sa couleur tonique, plusieurs tiges d’alchémille apportent une bouffée
 de fraîcheur.



Coquelicot et pavot appartiennent à la même famille.
 Dans le langage des fleurs, le coquelicot sauvage de couleur rouge
est un symbole de consolation, d’excentricité, amour,
beauté éphémère.
7000 ans plus tôt, le coquelicot était cultivé en Mésopotamie.
Dans les tombeaux Égyptiens on a retrouvé cette fleur.
En Crête, les Minoens vénéraient une déesse Coquelicot.


Quant aux graines de notre papaver somniférum, elles sont renfermées dans des fruits
capsulaires recherchés en art floral.
Avant leur maturité, ces fruits renferment un suc laiteux, l'opium, riche en
alcaloïdes narcotiques (morphine et codéine).

Que cette journée soit belle pour 
toutes et tous.
Amitiés fleuries.



mardi 25 juin 2019

Fidèle tout l'été ...


Une fleur fidèle tout l'été ! ...
C'est le rêve de tous les jardiniers afin de colorer des massifs accueillants pour recevoir
la famille, les amis ou pour une jardinière éprise d'une fleur simple et
gratifiante. 

Je vous propose de découvrir cette variété en cliquant sur le lien suivant :

Fidèle, gracieuse et pas capricieuse ...

Belle journée, prenez soin de vous ...

dimanche 23 juin 2019

Rosier Betty Prior


Chaque jour, de nouvelles roses s’entrouvrent puis s'ouvrent avec une élégance 
particulière forçant l'admiration.
Le rosier proposé ce jour est un hybride moderne obtenu en 1935, par Prior.
Vous le trouverez sous le nom de rosier "Betty Prior" et de nos jours
cet hybride moderne possède le charme des rosiers anciens.
Ses roses constellant le rosier "Betty Prior" se renouvellent tout l'été.
Elles sont simples, pas plus de cinq pétales rose vif avec quelques reflets plus pâles.





Si les fleurs affichent un rose vif à l'éclosion, quelques jours plus tard elles prennent
des reflets  plus claires et sur le même bouquet on obtient
des corolles aux teintes légèrement différentes.
Épanouies, les fleurs dévoilent de belles étamines dorées.



Le rosier "Betty Prior" figure dans de nombreux jardins car ses atouts sont indéniables.
Les amoureux des roses apprécient sa facilité de culture, une complaisance idéale
pour les amateurs débutants ou collectionneurs
chevronnés.
Haut d'un mètre trente, vigoureux et intrépide, l'arbuste se vêt d'une floraison époustouflante,
débutant courant mai pour s'achever à l'arrivée
des premières gelées.
Sa silhouette compacte s'habille de tiges solides chargées d'un feuillage
luxuriant, vert foncé réfractaire aux maladies.


Au printemps, je taille ce rosier en douceur.
Il est encore bien jeune pour lui ôter des tiges trop âgées mais celles situées au centre
sont supprimées afin d'aérer l'arbuste.
Toutes les branches conservées sont à peine raccourcies d'une vingtaine
de centimètres afin de conserver un bel équilibre
à l'ensemble.
Comme tous les rosiers de mon jardin, la plantation a été soignée.
Je n'arriverai pas à corriger ma terre sableuse mais chaque année elle est enrichie
avec engrais et fumier composté.
L' automne venu, "Betty Prior" reçoit une dose raisonnable de fertilisant
organique lui permettant de donner la fabuleuse floraison
offerte actuellement et une remontée appréciable
 au cours de l'été.
A la fin de ce mois, je distribuerai un engrais "spécial rosiers", identique
à celui qui a été répandu début avril.


Pour rehausser la beauté de "Betty, les partenaires ne manquent pas ! ...
Vous découvrez une alchémille et un géranium Rozanne


Dans cet îlot, "Betty Prior" partage l'espace avec "Rosy Cushion, Marjorie Fair et deux belles
Anglaises prénommée Olivia et Maid Marion.
Centaurea Cyanus et autres variétés vagabondes sont mes alliées pour combler
les espaces vides et donner un air champêtre.



Je vous souhaite un très beau dimanche ...