Ambiance du jour

Ambiance du jour
Un grand sourire pour égayer votre journée !... clic sur image

accueil

dimanche 21 avril 2019

Une floraison prodigieuse ! ....


Avant de vous souhaiter une excellente fête de Pâques, je vous offre
un rosier à revoir ou à découvrir.
Clic sur le lien suivant :

                                                     Chaque floraison est un délice à savourer ...



Bonne journée ...

A bientôt...Bye, bye...
~~~~~~~
~~

dimanche 14 avril 2019

Les cadeaux du printemps...


Au petit matin, la température est fraîche mais je sors quand même pour découvrir ici
ou là les cadeaux du printemps.
Début avril, les fleurs habillent surtout les arbustes et quelques bisannuelles festonnent
l'avant des massifs.
Dans la ramure de l'Amélanchier du Canada, les fleurettes blanches sont délicates
mais elles doivent lutter contre un vent du nord soufflant depuis
plusieurs jours.







Les feuilles du pyrus sont encore très discrètes mais les fleurs  sont d'une beauté remarquable.





Plusieurs vivaces de petites tailles allient feuillage et fleurs remarquables.
Les brunneras et pulmonaires bleuissent les massifs, et un symphytum se répand
allègrement.




Un élégant et gracieux érable offre des feuilles en formation mais elles sont déjà joliment
découpées et les fleurs d'un cornus sont serties dans un feuillage
panaché.



Les ramures des spirées japonaises ont la faculté d'offrir plusieurs teintes au cours du
printemps et de l'été.



Les feuilles du Bergénia sont persistantes et décoratives toute l'année mais à cette
époque, les attraits résident dans la beauté et le parfum des fleurs.



Sous un soleil encore bien paresseux, un physiocarpus exhibe de jolies
feuilles juvéniles jaune d'or.




Et les heuchères troquent leurs habits d'hiver pour une tenue printanière pimpante.
Les petites fleurs portées par des tiges grêles émergent à peine de la souche.


Quant à l'Andromède, hier encore, il affichait des clochettes et des feuilles blanches
 marginées de vert.
Aujourd’hui, il parade dans une tenue éclatante.



On se quitte mais avant je vous souhaite un....

Doux et délicieux dimanche ! ...


jeudi 11 avril 2019

Tuteurer les pivoines


Tuteurer les pivoines est un travail que j'ai réalisé en début de semaine.
Une tache indispensable pour soutenir les grosses corolles joufflues, rebondies de ces
  belles dames si généreuses et m'éviter de voir les plantes
avachies après une pluie battante
Pour maintenir les tiges, je n’utilise ni ficelle, ni fagot, mais du grillage à grandes mailles qui se
dissimule rapidement dans la frondaison bien avant la floraison.
Pour un soutien impeccable et pour la majorité des pivoines la hauteur du support
 est de 60 cm de haut sur 60 cm de diamètre.


 Le support est invisible lorsque cette pivoine est en fleurs !


Le mois prochain, la pivoine "Gay Pare" donnera ce quelle a de meilleur, de belles
corolles bicolores.


En attendant elle peut hisser ses tiges, le support est installé, autour d'elle
la nature est encore discrète.


Pour le souvenir, "Gay Paree" dans son univers en juin 2013.


La pivoine "kansas" n'a jamais été cerclée, ses tiges sont d'une
 grande solidité.


Quant à cette belle que j'appelle "Capricieuse", elle n'a qu'un seul défaut.
Elle est cerclée chaque année, mais une année sur deux, elle oublie son rôle principal, celui 
de donner une production florale et non pas un feuillage abondant
 même s'il est ravissant.


Année exceptionnelle, la belle "Capricieuse" ne faisait pas sa crise existentielle. 
J'ai immortalisé la beauté de ses fleurs.


A l'automne dernier, j'ai changé cette "Capricieuse" de place dans l'espoir de la voir
fleurir plus généreusement.


Pour "Festiva Maxima" le support est de 80cm, car cette pivoine monte en pleine floraison
à plus d'un mètre vingt.


"Festiva Maxima" au cours de la semaine.



"Festiva Maxima" fin avril 2013


Cette pivoine anime le massif de ses grosses corolles blanches léchées de rouge depuis
la création du jardin.
Au fil des ans, elle n'a jamais faibli, bien au contraire, la touffe s'est bonifiée offrant
à chaque floraison des corolles d'une beauté parfaite.


Cette pivoine herbacée est destinée à embellir l'espace.
Quelques variétés fleurissent dans une zone du jardin uniquement pour la confection
des bouquets.


En 2019, n'ayant pas trouvé une nouvelle méthode efficace, le tuteurage des pivoines
est identique à celui présenté dans cet article.
C'est à nouveau mon travail du moment.
Dans une fête des plantes, j'ai acquis, chez Rivière 6 pivoines herbacées, 
à fleurs doubles, âgées de trois ans et une  pivoine
Itoh, nommée "Old RoseDandy".


mercredi 10 avril 2019

Décoratif toute l'année ...


Lovée dans un feuillage rutilant, vert, décoratif toute l'année cette petite fleur dotée
de quatre pétales habille un arbuste au port compact appelé
osmanthe Burkwoodii.
Son nom  vient d'un obtenteur anglais renommé, ayant à son actif quelques pépites
chères aux jardinières et jardiniers curieux.
 Burkwood", tel est le patronyme de ce pépiniériste qui a mis à notre disposition,
un arbuste rustique, couvert d'une floraison magistrale
courant avril.






Dans mon jardin, l'arbuste du jour, n'atteint pas 3 m de haut mais seulement 1.50 m.
Ses branches sont couvertes de fleurettes blanches, de 4 mm de diamètre,
regroupées en bouquets le long des tiges.
Le feuillage persistant, vert foncé, brillant, de bonne taille, 5 cm de long, est coriace.


Depuis quelques années l'arbuste à croissance lente habille un espace planté d'hydrangea,
rhododendron et azalée.
Comme toutes les variétés présentes dans le massif, il profite de la terre
 légèrement acide, légère, filtrante mais nourrie à chaque printemps
avec du fumier composté.


Etant donné sa taille encore peu élevée et sont port harmonieux, l'Osmanthus
Burkwoodii n'a jamais été taillé.
En ce moment, chaque fois que je travaille prés de lui, je profite de son 
délicieux parfum.

 Bonne journée ...
Bye, bye...