Ambiance du jour

Ambiance du jour
Une merveille à découvrir ...clic sur image

accueil

mercredi 30 janvier 2019

Une plante vivace, indispensable...


Dans cette ambiance de fleurs printanières, la vivace indispensable, docile, facile à 
obtenir, à entretenir, à pérenniser est un sisyrinchium striatum.
Les fleurs fanées conservées sur les tiges produisent de nombreuses graines qui se ressèment
abondamment.
Ces graines ont l'avantage de survivre aux hivers rigoureux et si la plante succombe aux
affres du froid, les semences assurent de nouveaux plants,
aptes à être replantés aux endroits opportuns.
Cette vivace, compagne idéale des rosiers, apporte un graphisme original et sa
couleur s'accorde avec de nombreuses teintes...

Pour en savoir plus sur cette vivace bon enfant...

 Clic  Sisyrinchium Striatum

  et   Le retour du Sisyrinchium striatum

Belle journée...

A bientôt...
=====
===

mardi 29 janvier 2019

La "fierté" de l'Amaryllis ...


Dans ses "Bucoliques", Virgile évoque un berger nommé Amaryllis, terme grec signifiant
"Eblouissant".
Et cette fleur, au summum de sa beauté en ce moment lorsqu'elle est
cultivée dans nos maisons chauffées l'est assurément ! ...
Dans le langage des fleurs l'amaryllis signifie la fierté rarement l'arrogance.
Alors,  comme beaucoup d'amateurs de jolies fleurs, je succombe
à ces trompettes extravagantes mais ravissantes.


"Un doux trait de vos yeux, ô ma fière déesse !
Beaux yeux, mon seul confort,
Peut me remettre en vie et m'ôter la tristesse
Qui me tient à la mort.
Tournez ces clairs soleils et par leurs vives flammes
Retardez mon trépas :
Un regard me suffit : le voulez-vous madame ?
Non, vous ne le voulez pas !"


Bonne journée à tous....
¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤

dimanche 27 janvier 2019

Sauge sclarée "Vatican White"


Amoureuses et amoureux de parfum suave sur note de fond sauvage, vous ne passerez pas à
côté de la sauge sclarée "Vatican White" sans vous retourner.
Cette vivace fière au port altier, haute d'un mètre, fortement aromatique est dotée d'un
caractère bien trempé.
 En bleu léché de rose, la salvia sclarea faisait le bonheur des jardins entourant les presbytères.
 En blanc, elle est aussi gratifiante et ravissante.
Au-delà de son parfum singulier, cette sauge aristocrate s'apprécie pour sa beauté,
sa grâce et son charme irrésistible.





Cette vivace ou plutôt bisannuelle, dressée exhibe des hampes solides, 90 cm de haut, spectaculaires,
 non non, je n'exagère pas, ce n'est pas mon genre !...
Les panicules sont formées de petites fleurs de 3 cm de long, blanches
  rehaussées de vert.


Le feuillage ample, denté, ovale participe et valorise les fleurs de bonne tenue en massif
ou compositions florales.


 ~~~~~~Plantation ~~~~~~

Robuste et amoureuse de plein soleil, la sauge a été implantée au milieu
d'une flore diversifiée obtenue grâce aux semis spontanés.
Elle s'est établie facilement et prospère allègrement dans la terre
filtrante de mon jardin.
Je la cultive dans un sol peu acide mais elle réussit aussi très bien
dans un sol neutre ou calcaire.
Cette sauge n'est pas très exigeante !...
La plantation s'est effectué dans une fosse de bonne taille (40 cm de profondeur
 et de côté) dans un mélange composé de terre amendée
en potasse et phosphate organiques.


~~~~~~ Semis ~~~~~~
Le semis demeure la meilleure façon de multiplier la sauge sclarée.
Cette plante à la durée de vie courte possède la capacité à se ressemer toute seule.
Mais pour obtenir de nouveaux plants aptes à combler des espaces vides
encore nombreux dans mon jardin, dans des pastilles de tourbe,  j'ai tenté un semis
 de 4 graines début janvier.


Grace au résultat satisfaisant, j'ai renouvelé l'expérience et les semences ont levé
au bout de 6 jours.
Un semis effectué dès janvier donne des fleurs dans le courant de l'été
de la même année.


Plantée au milieu d'un sisyrinchium vagabond à souhait, la sauge sclarée ne souffre pas
de la concurrence de ses voisines.
Elle commence sa floraison lorsque les rosiers sont au summum de leur
épanouissement.
Elle n'attire pas les pucerons et aucun parasite ne compromet sa floraison.
 Dans le but de récolter les graines, personnellement, j'ai conservé les hampes florales jusqu'à
leur maturité.


Au tout début de juin, entre les rosiers "Lavender Dream" et "Narrow Water", la sauge
sclarée "Vatican White" semble perdue dans la flore environnante.
Mais dynamisée par les pluies, à la fin du mois, elle affiche la silhouette convoitée.





Bon dimanche...
~~~~~~
~~~~

samedi 26 janvier 2019

Pour rester dans le bleu ! ...


Pour rester dans le bleu, échapper au blues hivernal et conserver son âme d'enfant

Chanter, écouter de la musique, c'est bon pour la santé...

Bonne journée...A très vite...
********
****

vendredi 25 janvier 2019

Vitex agnus- castus


En 2012, à la fin de l'hiver particulièrement glacial dans ma région, j'ai perdu
 plusieurs rosiers, "hybride de thé", remplacés depuis par des
variétés  anglaises plus résistantes aux affres du temps.
En revanche,  un arbuste a traversé cette période de froid intense sans problème, c'est le
Vitex Agnus Castus que je vous propose de découvrir. 
Sa floraison est à maturité depuis la mi-août.
Une floraison tardive dans mon jardin situé à 450 m d'altitude.






Le vitex agnus castus, natif des régions méditerranéennes, connu sous le nom de "Gattilier"
ou arbre au poivre a la réputation d'être frileux... il ne  supporte pas une
 température en dessous de -10°.
Pendant une dizaine de jours, dans la terre filtrante, sableuse et pauvre
 de mon jardin, il a résisté à -18° la nuit et -8° le jour.
Je ne vous cache pas qu’après cette  période de froid polaire, je  n'imaginais pas revoir
 ses beaux épis de 20 cm de haut, bleus, agrémentés d'un feuillage ample
joliment découpé.
Ces fleurs exhalant un doux parfum sont un "open bar" pour nos 
amis les insectes.
Vous imaginez ma surprise, quand l'été suivant, j'ai retrouvé sa superbe floraison.
Une floraison, nullement retardée, avec la même opulence  et une qualité identique 
 à celle des années précédentes.


~~~~~~Taille ~~~~~~

C'est au début du printemps que je  taille le vitex, court,  à 40 cm du sol afin d'obtenir
un arbuste offrant une silhouette trapue et bien équilibrée.


~~~~~~Entretien~~~~~~

Le vitex  prospère sans entretien particulier.
S'il n'est pas confronté à l'humidité stagnante au niveau du système racinaire,
sa rusticité est satisfaisante et l'été, il résiste à la sécheresse.

~~~~~~Fertilisation~~~~~~

Le vitex n'est pas fertilisé individuellement.
Cependant, il trône au milieu d'un massif de plantes saisonnières, généreuses mais
gourmandes.
Pour voir ces belles fleurir tout l'été, elles sont nourries tous les quinze jours avec
un engrais liquide pour "plantes fleuries".
Je pense qu'il en profite aussi !...



Autour du vitex, le surfinia de la famille des solanacées a pris plus d'ampleur que
son voisin le solanum rantonetti, qui lui n'a pas apprécié la 
fraîcheur de l'été.


A bientôt...


Belle journée à tous et à
chacun...
~~~~~~~~~~
~~~~~~

mercredi 23 janvier 2019

Délicieux en bleu ! ...


Ce bleu appartient à un hydrangea macrophylla nommé "Adria" .
Il débute sa floraison quand les roses terminent leur prestation et sa teinte lumineuse
est un pur bonheur dans le massif ou dans les bouquets.
Je ne cache pas que cette variété est celle que j'affectionne le plus.
Chaque année sa floraison gratifiante est d'une luxuriance
éblouissante.








Les hydrangeas sont les plantes idéales pour fleurir nos jardins en été.
Ce bouquet abrite deux variétés : un macrophylla et un quercifolia, nommé
Snow Flake.

L'ammi, espéce vagabonde entre dans la composition.
La variété appréciée a fait le sujet de plusieurs articles.




Roi des champs de blé, le bleuet a franchi les portes de mon jardin pour se ressemer
 où bon lui semble dans les massifs.




Bonne journée...Bye, bye...
*******
*****

dimanche 20 janvier 2019

Rosier "Roseraie du Chatelet"


Courant juin, lorsque l'astre lumineux brille de tous ses feux, dans un massif saturé de rosiers
 et de plantes vivaces, le rosier "Roseraie du Chatelet" offre généreusement
une floraison admirable, singulière et fascinante.





Sur des tiges solides, érigées et fermes s'ouvrent inlassablement de juin à novembre,
une profusion de jolies corolles froufroutantes, éclatantes de beauté,
délicates, charmeuses, ravissantes en boutons ou en fleurs
  épanouies parées d'un rose tendre.
 Cette teinte si féminine apte à
séduire toutes les jardinières frétillantes quand le
printemps dévoile ses beautés.
En dehors de la grâce des fleurs et de leur prestance inoubliable, le feuillage brillant
 et sain toute la belle saison est apprécié par les rosomanes.
Le marsonia, il l'ignore ! ...
L'oidium, il le méprise ! ...
Et toutes les petites misères observées parfois sur nos frondaisons, "Roseraie du Chatelet"
en est exempté.
Un petit mot sur le parfum qui ne vous laisse pas un souvenir inoubliable,
mais qui, cependant est capable de vous enchanter.



Cette variété raffinée, haute d'un mètre environ, insuffle au jardin un air de fête.
 Dans mon univers, elle possède toutes les qualités requises pour captiver mon attention
à l'avant d'un cotinus coggigria "Royal purple"se livrant en toute
liberté.


 Pour valoriser les roses et le feuillage du rosier, le massif est souligné de vivaces classiques 
 prouvant, elles aussi, de nombreuses qualités
A la faveur des premières chaleurs printanières, le géranium "Magnificum", facile à
cultiver et multiplier, accommodant et conciliant  sous diverses latitudes exhibe
 une touffe plantureuse.
Lorsque la floraison se termine, je rase le feuillage qui ne tarde pas à se reconstituer,
afin de donner de merveilleuses couleurs automnales.


Prés de la star du jour, suscitant mon admiration depuis plusieurs années, fleurit une autre
 valeur sûre.
Ce compagnon, dans son costume d'apparat, répondant au nom de "Robin Hood" est
 un bel hybride de moschata, puissant et généreux.


Autour du rosier, un pied de népéta affiche sa force légendaire dans un bleu flatteur.
 Un phlox carolina et un kaliméris pas encore fleuris se préparent à exposer
 leurs rondeurs dans de douces teintes
chatoyantes.


Pour obtenir toutes ces floraisons, je n'ai aucun secret !...
Tous mes rosiers sont fertilisés en automne avec un fumier composté et au
début du printemps et de l'été, je donne un engrais
"Spécial Rosiers".


Je vous souhaite un très doux et délicieux dimanche...

Amicalement vôtre...
*********
***