Ambiance du jour

Ambiance du jour
Toujours aussi délicieux ! ...A découvrir en cliquant sur l'image ! ...

accueil

mardi 23 juillet 2019

Pour le plaisir des yeux et des oreilles !...



Âmes sensibles à la beauté de ce qui nous entoure, c'est pour vous !...

Bonne journée dans la plénitude...

Soyez zen ...

dimanche 21 juillet 2019

Des floraisons estivales appréciées ...


L'été bat son plein et certains hydrangeas généreux en fleurs donnent le
meilleur d'eux mêmes.
Sur ce cliché, je vous propose de découvrir l'hydrangea paniculata "Kyushu" mais sous
 le lien qui suit
 se cache la publication d'un billet sur plusieurs paniculata
  d'une grande beauté.

 Des floraisons estivales appréciées ! ...

Que ce dimanche soit pour tous agréable, 
doux et serein.


Un peu de musique pour agrémenter votre lecture.



Bye bye...

mercredi 17 juillet 2019

Lis Tiny Padhye


Le monde des lis ressemble à celui de la rose, fascinant, offrant un grand nombre de cultivars
dans des coloris vibrants, subtils, classiques ou rares.
Parfois, les fleurs sont perchées sur des tiges hautes de 80 cm, 120 cm ou 45 cm
comme la variété sélectionnée aujourd'hui.







Ce lis est un hybride asiatique nommé "Tiny Padhye", donnant sur des tiges hautes de 45 cm des 
fleurs bicolores bordeaux éclairées de blanc pur.
Son feuillage lancéolé, vert foncé, disposé le long de la tige renforce la beauté des
fleurs.


Présent dans mon jardin depuis plusieurs années, au fil des saisons, la production
florale n'a jamais faibli, bien au contraire.
Les trois bulbes installés dans une fosse de 50 cm de côté se sont multipliés
et aujourd'hui, je profite d'une plante pourvue de plusieurs tiges
 composées de 3, 5 ou sept corolles larges de 15 cm.


En massif ce lis possède de nombreux atouts et au delà d'une floraison
parfaite, sa modeste taille lui permet d'affronter sans casser
les ardeurs du vent.
Inutile de ficher des tuteurs disgracieux, ses fortes tiges et raides résistent aux assauts
 de "Éole".



J'ai déjà précisé que ce lis donne des fleurs chaque été depuis plusieurs années et sa floraison
est toujours aussi précieuse.
Au moment de la plantation, les bulbes sont déposés sur un lit de sable dans 
une fosse de bonne taille et recouverts d'un terreau enrichi
en gravier assurant le drainage.
A la fin de la floraison, les fleurs sont supprimées mais
le feuillage conservé continue à fortifier
les bulbes.
Durant l'été, la plante est toujours arrosée et nourrie avec un engrais riche
en potasse, identique à celui que j'utilise pour les pivoines.



Pour conserver de la couleur dans un massif égayé en mai par une pivoine Itoh, un second
groupe de 3 bulbes assure le spectacle.



L'intégralité de ce massif bénéficie d'une ombre légère protégeant le lis
des rayons brûlants du soleil.
 Autour du lis, la palette végétale composée d'hydrangeas, hostas, heuchères, astilbes et
autres plantes affectionnent aussi l'ombre bienfaitrice
d'un mûrier.


A tous, je souhaite une belle
 journée estivale.
~~~~~~~
~~~~

dimanche 14 juillet 2019

Nigelle de Damas


Souvenez-vous !...
En mai, nous avons croisé dans nos jardins des fleurs bleues originales, tantôt couvrant
le sol ou émancipées sur des arbres.
 En juin, mois des roses, certes, mais période faste pour de nombreuses fleurs
bleues, hardies, bon enfant.
 Cette clématite  a trouvé son bonheur dans les branches d'un hydrangea lui servant
de soutien ! ...


Dans un autre massif, un géranium expansif, inébranlable a trouvé lui aussi un support idéal.
 Il est allié à un rosier qui n'a pas eu le temps de s'exprimer.
Ses roses ont été anéanties prématurément par les ardeurs du soleil.




Mais, je m'égare, la fleur bleue mise à l'honneur aujourd’hui n'est ni une clématite, ni
un géranium mais une fleur bien plus simple, une annuelle vagabonde
connue sous des noms curieux.
Nous la connaissons sous le nom de Nigelle de Damas, mais si vous entendez parler d'un
"Diable dans le buisson", d'un "Cheveu de Vénus" ou d'une "Belle aux cheveux
dénoués", il s'agit de la même plante, une indémodable, familière aux jardins
sauvages.


Perchée sur des tiges de 60 cm de haut, la sauvageonne s’exprime débridée alliant
feuillage fin, finement découpé et corolle originale,
  remarquable.





En bordure de ce massif, la Nigelle de Damas ne donne pas un effet spectaculaire mais elle
s'apprécie pour sa floraison vaporeuse.
Dans le sol léger, sableux sec et pauvre de mon univers, elle a trouvé sa terre de
prédilection et se ressème au gré du vent ou des oiseaux.



Aménagé au printemps 2017, ce massif n'est pas encore dans la plénitude.
 De nombreuses
plantes obtenues à partir de semis ou division n'ont pas la capacité
de couvrir le sol comme nous le souhaitons toutes.




Je vous souhaite un très beau dimanche doux et serein.
Les soirées estivales sont idéales pour des retrouvailles amicales et
musicales.
Nous nous quittons en musique ! ...



Amitiés fleuries....
~~~~~~
~~~~

mercredi 10 juillet 2019

Géranium Blue Cloud


Dans ma collection de géraniums vivaces, enrichie ce printemps de plusieurs cultivars,
"Blue Cloud" s'est montré peu de temps après sa plantation
rondouillard et très gratifiant.





Habillé d'un abondant feuillage vert foncé, coquet, finement découpé, le géranium est
 surmonté d'une myriade
 de fleurettes, larges de 3 cm de diamètre, composées de 5 pétales
bleu pâle veinées de violet foncé.


Cette année, les premières fleurs se sont découvertes début juin et aujourd'hui encore
 elles couvrent une touffe large de 80 cm de large, se hissent, à plus de 60 cm
 de haut pour se lier avec un rosier blanc prématurément défleuri
par des pluies soutenues.


Le géranium "Blue Cloud" est arrivé au jardin à l'aube du printemps 2013 et le jour
de sa mise en place à l'avant d'un massif, il a reçu des soins identiques
à ceux prodigués aux rosiers.
Dans une fosse de 40 cm de côté et de profondeur, la terre a été ameublie, corrigée
par un apport de terreau et de fumier composté.
Depuis, au moment de la fertilisation des rosiers, quelques grains sont dispensés
à ce cultivar méritant une attention particulière pour sa beauté
et sa croissance rapide.


Dans ce massif ensoleillé règne une farandole de vivaces défleuries et d'autres
s’apprêtant à donner de nouvelles couleurs.
 A l'arrière du géranium soulignant la bordure,vous découvrez encore une fois, la salvia
 némorosa "Amethyst", mise à l'honneur récemment.
Au coeur de l'ensemble, un hydrangea paniculata forme ses inflorescences et
quelques rosiers retaillés à la fin de leur floraison et nourris
reforment déjà des boutons.


Pour maintenir de la fleur jusqu'à l'arrivée des gelées, des dahlias sont disséminés
 entre les pavots vivaces, disparaissant ou peu visibles après leur prestation.
Au centre d'un second massif situé au fond du cliché, le rosier
Ballerina affiche sa générosité.


Pour info, l'adorable rosier que vous voyez sur la gauche est un polyantha, nommé
Mme Arthur Robichon.



A tous, bonne journée, à la mer, à la montagne ou à la campagne ! ...
Peu importe l'endroit, l'important est de savourer chaque instant ! ...



Pour accompagner votre lecture, on se quitte en musique.

Bye, bye ...

dimanche 7 juillet 2019

Un beau sourire ! ...


Dans les préparatifs pour une fête familiale, je n'ai pas eu le loisir de vous créer un billet,
mais parmi les bouquets composés pour cette journée festive, je vous
offre une création réalisée avec des roses prélevées
sur le rosier "Sourire d'Orchidée".


Pour être posées sur un guéridon Louis XV, les roses et fleurettes sont
intégrées dans une jardinière de table en argent, transmise par mon
arrière grand-mère le jour de mon mariage.





 Reçue à l'occasion de son mariage et gravée aux initiales de mon aïeul, cette jardinière
 de table reste
un merveilleux souvenir.
Durant la belle saison et pour les repas familiaux, la jardinière était garnie de fleurs
fraîchement cueillies et joliment agencées.


Ayant grandi au milieu des meubles de style, j'ai encore aujourd'hui beaucoup d'affection
pour tous ces bibelots d'une époque révolue.





Pour valoriser ce ""Sourire" toujours aussi charmeur, je me devais de l'accompagner
de quelques fleurs romantiques et originales. (A mes yeux) ! ...
 Une aubaine, la floraison des scabieuses et nigelles bat son plein ! ...



Au plaisir de vous retrouver très vite...