Ambiance du jour

Ambiance du jour

accueil

dimanche 5 août 2012

Lagerstroémia "Périgord Pourpre"




Au mois de mars, lorsque je vous proposais cette vue du jardin, j'ignorais si le Lagerstroémia
"Périgord Pourpre", au premier plan, avait surmonté le froid
glacial du mois précédent.
Cet arbuste a la réputation d'être frileux,
En l'installant dans un jardin au climat continental, j'étais consciente du risque 
 de le voir disparaître à l'issue d'un hiver très rigoureux.


L'arbuste est entré tardivement en végétation.
 J'ai découvert les premiers signes de reprise à la fin du mois d'avril.
En grattant l'écorce avec mon ongle, le bois était vert, je reprenais espoir de le voir
fleurir cet été.


En dépit des aléas climatiques, "Périgord Pourpre" dévoile une floraison
splendide et spectaculaire.
Il est installé dans un espace plein sud, très ensoleillé, qui lui permet de fleurir dès le
début du mois d’août.
Ce spectacle haut en couleur perdure pendant trois semaines environ.

 


Connu sous le nom de "Lilas des Indes, cet arbuste n'est pas originaires des Indes mais
de Chine.
Dans le Périgord, il est très commun.
 J'ai grandi dans un jardin à l'ombre d'un Lagerstroémia conduit en arbre.
La pépinière "Desmartis" à Bergerac est un obtenteur très connu en Dordogne pour
ses créations .




Sous ces jolies fleurs recouvrant entièrement le feuillage, se cachent des petites feuilles
obovales, légèrement brillantes, vert foncé.
Elles étaient couleur vert bronze au départ de la végétation.



Comme son cousin le lilas à la floraison printanière, le Lagerstroémia donne des fleurs groupées
en thyrses coniques de plus de 30 cm de long.
J'ai mesuré la panicule que vous découvrez, elle dépasse les 40 cm.
La silhouette de cet arbuste est très élégante, elle est  à la fois érigée et évasée.
Installé depuis trois ans, l'arbuste s'élève à  plus d'un mètre cinquante .
Cette variété est une espèce atteignant entre quatre et cinq mètres à maturité.
Une place suffisante est conservée pour la voir s'étaler à sa guise.
Les espaces libres sont comblés pour un été avec des plantes annuelles.
Normalement, chaque année, je taille l'arbuste assez court, mais cette année, je me suis
retenue de toute intervention.
Cependant, une bonne fertilisation et un engrais à fleurs ont été distribué au premier 
signe de reprise de la végétation.


Bon dimanche à tous.




12 commentaires:

  1. En 2003, en revenant de vacances au sud de Bergerac, je me suis arrêtée chez Desmartis. Bien que sachant que les Lagerstroemia étaient gélifs, j'en ai ramené un que j'ai planté en pot. Il n'a malheureusement pas survécu longtemps. Par la suite, j'ai découvert un pépiniériste de chez nous qui cultive des hybrides x egolfii qui résisteraient jusqu'à - 23° ... C'est encore trop juste pour ici ...
    http://penninckxplantes.penninckx.org/Lagerstroemia.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NIKKI...Tu as du te régaler en visitant la pépinière Desmartis. C'est un plaisir à voir surtout en ce moment avec toutes les couleurs de lagerstroémia que l'on peut trouver chez lui.Chez mes parents, les lagerstroémia sont cultivés en arbre , ils ont de l'age et font un bel ombrage.
      Belle journée

      Supprimer
  2. Il est somptueux! Je les aime bien conduits en arbre, car leur écorce est spécialement belle en hiver. Tu imagines bien que rien de ça chez moi. Trop froid, c'est trop froid! Mais il fait plaisir à voir chez toi, avec les ombellifères qui apportent de la légèreté au massif, c'est parfait! Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GINE...pour avoir grandi dans un jardin peuplé de lagerstroémia en Dordogne, j'ai pris le risque d'en installer un dans mon jardin . Je suis à présent conquise, il a survécu à plus de -17°. De plus surprise par le froid, je ne l'avais ni paillé ni couvert d'un film.
      Belle journée

      Supprimer
  3. Ton lagerstroemia est superbe et en compagnie des cosmos blancs j'adore.
    J'en ai un qui a quelques tiges fleuries mais un autre qui a l'oïdium et je ne sais pas ce qu'il faut faire.As-tu une idée?
    Nous avons eu des éclairs et des roulements de tonnerre toute l'après-midi et de grosses averses pas d'ordinateur, de télé en plus il faisait sombre pas gai pour un dimanche mais cette pluie était nécessaire .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARITHE...L'oidium sur le lagerstroémia est disgracieux mais pas méchant. Si c'est la première année,ce n'est pas très grave. A ta place je ne ferai rien pour cette saison.
      Hier après midi chez moi aussi de violents orages avec de grosses pluies. Pas de lumière jusqu'à cette nuit.
      Bises

      Supprimer
  4. Dans ma ville une rue en est bordée, ce sont de petits arbres magnifiquement fleuris.
    J'aime beaucoup l'association avec les fleurs blanches, ses fleurs resortent bien.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SYLVAINE...Beaucoup de villes adoptent ces arbres qui colorent à merveille les allées.
      De nouvelles variétés résistent bien aux grands froids à présent.
      belle journée

      Supprimer
  5. C'est un très bel arbre !
    j’aperçois vos massifs devant la maison aux couleurs très attirantes, pourriez vous nous en dire plus sur ces magnifiques massifs ?
    Bravo, vous avez un jardin très beau !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ANONYME...Merci de l'intérêt que vous portez à mon blog et à mon jardin. Dans quelques jours je ferai un article sur le massif devant la maison.
      Belle soirée

      Supprimer
  6. il est splendide et vraiment florifère ! j'aime beaucoup ces petits arbres et en ai planté un sans conviction il y a plus de 10 ans. En Franche Comté avec nos hivers plus que rigoureux c'était risqué... Et bien il est toujours là ! fait près de 2m de haut, avec un bois splendide. Il fleurit presque chaque année, il est moins florifère que le tien car les variétés que nous avions à l'époque n'étaient pas aussi travaillée. Je sais aussi qu'aujourd'hui, les nouveaux hybrides sont beaucoup plus rustiques... Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ANNE MARIE... J'ai craqué sur cette variété pour son nom mais après sa résistance à cet hiver je suis conquise. J'ai découvert une espèce couleur parme de toute beauté mais je n'ai plus d'endroit très chaud permettant son implantation.Dans un jardin précédent, j'ai eu une variété belle en couleur mais décevante par sa croissance assez chétive.
      Belle soirée

      Supprimer

Merci de votre fidélité